Leurre informatique: il disait chercher une gardienne d'enfants

Un homme disant avoir besoin d'une gardienne d'enfants sur Facebook a été... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un homme disant avoir besoin d'une gardienne d'enfants sur Facebook a été arrêté pour leurre informatique auprès de sept jeunes filles âgées de 14 à 16 ans.

Le Magogois de 32 ans aurait même eu des contacts sexuels avec l'une des présumées victimes, rapporte la Régie de police de Memphrémagog (RPM).

Les événements seraient survenus entre le 26 mars et le 16 avril dernier à Magog.

Les jeunes filles auraient été abordées sur « Facebook ». Elles échangeaient avec un homme disant avoir besoin d'une gardienne pour ses enfants ou d'une fille de ménage à son domicile de la rue Ruisseau Rouge.

«Quatre jeunes filles ont refusé de se présenter chez l'homme. Finalement, trois autres se sont présentées chez lui. L'une d'elles a été victime de contacts sexuels le 16 avril 2016», rapporte Sylvain Guay, porte-parole de la RPM.

«Une plainte a été dirigée vers la Régie de police de Memphrémagog et l'enquête a débuté immédiatement. Elle a mené à l'arrestation de Frédéric Beaudoin, un Magogois de 32 ans.»

Le suspect a été arrêté jeudi par les enquêteurs. Au palais de justice de Sherbrooke, il a été accusé de plusieurs chefs, soit d'avoir communiqué avec une personne de moins de 16 ans par lien informatique aux fins de faciliter la commission d'un crime, de contacts sexuels et de possession de cannabis.

Elle obtient un rendez-vous

Une autre arrestation en lien avec un leurre informatique a été faite samedi à Magog.

Une femme de 35 ans s'est fait passer pour une fille de 14 ans sur ses médias sociaux. Elle a été contactée par un homme de 25 ans qui sollicitait des gestes de nature sexuelle.

La fausse adolescente a réussi obtenir un rendez-vous avec cet homme sur la rue St-Patrice Est à Magog.

«Les policiers et enquêteurs ont été prévenus par le témoin en question et se sont préparé l'arrestation sur les lieux du rendez-vous», signale M. Guay.

«L'homme de 25 ans, Carl Champigny de Sherbrooke, a été arrêté et accusé d'être entré en communication avec une personne de moins de 16 ans en vue de commettre un crime.»

«Il était aussi en possession d'une arme prohibée de type «Taser», ajoute le lieutenant de gendarmerie. «Donc, qu'allait-il faire de cette arme?», demande-t-il.

«Nous voulons que la population, surtout les jeunes, soit vigilante face à ce genre de rendez-vous qui pourrait devenir extrêmement dangereux».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer