Des pierres tombales recouvertes d'une substance visqueuse et noire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(SAINT-GUILLAUME) C'est avec horreur et dégoût que les visiteurs du cimetière de Saint-Guillaume, près de Drummondville, ont constaté, en début de semaine, que la grande majorité des dizaines de pierres tombales contenues sur la propriété avaient été recouvertes d'une substance visqueuse et noire pouvant s'apparenter à de l'huile à moteur.

Selon la responsable du cimetière, Andrée Ponton, au moins 85% des épitaphes se trouvant sur le site sacré avaient été vandalisées. Le dossier a été transmis à la Sûreté du Québec qui a décidé d'ouvrir une enquête afin de retrouver et d'arrêter les auteurs de ces méfaits.

Les dommages causés par les malfaiteurs représentent plusieurs milliers de dollars. Puisque la Fabrique n'est pas responsable des torts causés par ce type d'accident, ce sont les familles endeuillées qui devront débourser afin de faire nettoyer et restaurer les pierres tombales de leurs proches. Les criminels s'en sont également pris au columbarium, monument où les urnes sont déposées à la mémoire des défunts.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer