Procès pour inceste: les deux soeurs témoignent contre leur père

Me Stéphanie Côté (à droite sur la photo)... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

Me Stéphanie Côté (à droite sur la photo) assistée de Me Audrey Parizeau défend l'accusé lors du procès devant jury d'un père accusé d'inceste.

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La journée de mercredi a été consacrée aux témoignages des deux victimes alléguées au procès de leur père devant jury pour inceste à Sherbrooke.

L'accusé de 35 ans, dont l'identité fait l'objet d'une ordonnance de non-publication pour protéger celle des victimes alléguées, fait face à huit chefs d'inceste, agression sexuelle, incitation à des contacts sexuels et attouchements sexuels entre 2005 et 2008 ainsi que des attouchements sexuels et incitation à des contacts sexuels entre 2013 et 2014.

Le témoignage de la victime alléguée de 16 ans est complété. L'audition de l'enregistrement vidéo du témoignage de la fillette de 8 ans doit être complétée jeudi matin.

Cette preuve faisait l'objet d'une ordonnance de huis clos.

Selon l'exposé d'ouverture de la poursuite, les jeunes victimes alléguées devaient venir témoigner des gestes de fellation et de sodomie initiées vraisemblablement par leur père.

Le procès devant un jury constitué de cinq hommes et sept femmes est présidé par le juge Yves Tardif de la Cour supérieure.

L'enquêteure du Service de police de Sherbrooke, une pédiatre, une intervenante de la direction de protection de la jeunesse ainsi que la responsable d'une famille d'accueil devraient être appelés à la barre par la poursuite, jeudi.

C'est Me Stéphanie Côté assistée de Me Audrey Parizeau qui défend l'accusé, alors que Me Laïla Belgharras et Me Andy Drouin représentent le ministère public dans cette affaire.

Alex Bernier évite de peu le pénitencier

Alex Bernier évite de peu le pénitencier pour deux affaires de conduite avec les capacités affaiblies durant une interdiction.

Bernier est détenu depuis la mi-octobre 2015 après avoir été intercepté en motoneige par les policiers de la Sûreté du Québec, alors qu'il n'y avait pas encore de neige.

L'individu de 21 ans avait pris la motoneige neuve de son père, sans sa permission, pour se promener à Ascot Corner. Suivi par les policiers, il avait pris la fuite, mais avait été rattrapé par les policiers de la SQ.

Mercredi au palais de justice de Sherbrooke devant le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec, Bernier a reconnu les faits dans cette affaire reliée à la conduite dangereuse ainsi qu'à la conduite avec les capacités affaiblies. Il a aussi réglé une autre cause pendante de conduite durant une interdiction et conduite avec les capacités affaiblies.

L'avocat de la défense Me Joël Bourassa et la procureure aux poursuites criminelles Me Isabelle Dorion ont présenté une suggestion commune de 23 mois de détention au juge Vanchestein. Une interdiction de conduite de dix ans lui a aussi été imposée.

Bien qu'il ait trouvé la suggestion clémente, le juge l'a entérinée étant donné la probation de trois ans avec un suivi pendant les deux premières années suivant la libération de prison de Bernier.

Malgré son jeune âge, Bernier possède déjà une feuille de route importante en matière criminelle.

En mai 2013, il a été condamné à deux ans moins un jour de prison.

Il avait reconnu sa culpabilité à des accusations de conduite dangereuse causant des lésions et de délit de fuite causant des lésions dans la nuit du 5 au 6 avril 2012.

Deux piétons de 18 ans et 19 ans avaient été happés par un véhicule alors qu'ils marchaient sur le trottoir de la rue King Est à la hauteur de la rue du Cégep. Les deux piétons avaient subi d'importantes blessures.

Bernier avait heurté les passants avec son rétroviseur et avait fui le site de l'accident.

Une interdiction de conduire pour les quatre prochaines années avait été imposée à Alex Bernier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer