Contact sexuel sur un bébé: Houle plaide coupable

Alexandre Houle... (Photo collaboration spéciale, Éric Beaupré)

Agrandir

Alexandre Houle

Photo collaboration spéciale, Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yannick Poisson

(Drummondville) Alexandre Houle, ce Drummondvillois de 33 ans accusé d'avoir inséré son organe sexuel dans la bouche d'un bambin de trois mois à peine, a plaidé coupable à une accusation de contact sexuel sur un enfant de moins de 16 ans, vendredi en matinée, au palais de justice de Drummondville.

L'incident serait survenu le 5 février dans une résidence de Drummondville. Houle avait alors la garde du nourrisson d'un couple d'amis. Une fois seul avec l'enfant, il aurait placé un préservatif sur son pénis et l'aurait enfoncé dans la bouche de sa victime afin de la forcer à lui faire une fellation. Sous la force de la succion, le condom se serait détaché et aurait obstrué les voies respiratoires du bambin, nécessitant un appel au 9-1-1 et l'intervention des services d'urgence.

À l'arrivée des ambulanciers, le dispositif de caoutchouc s'était délogé de la bouche de l'enfant. À ses premiers interlocuteurs, Houle a affirmé qu'il tentait de faire des ballons à l'aide du condom, mais qu'il lui avait glissé des mains pour se retrouver dans la bouche de l'enfant. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec n'ont toutefois pas été dupés et l'ont amené à admettre son stratagème.

En plaidant coupable, le prédateur sexuel s'expose à une peine minimale d'une année d'emprisonnement. Les avocats au dossier ont demandé la production d'un rapport présentenciel, ainsi qu'une évaluation sexologique afin d'établir une peine juste pour ce type d'écart de conduite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer