Arrêté après une agression avec des roches

Un homme a été blessé au visage à la suite d'une agression à coups de poing,... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un homme a été blessé au visage à la suite d'une agression à coups de poing, avec des roches et même avec un véhicule!

L'événement violent est survenu dimanche vers 18h. Un homme s'est réfugié dans une maison sur la rue Monseigneur- Vel à Magog, non loin du secteur Deauville. Il demandait qu'on appelle la police.

L'homme s'était fait suivre par un autre véhicule. Une fois rendu sur la rue Monseigneur-Vel, le conducteur l'a embouti volontairement par l'arrière, raconte Paul Tear, porte-parole de la Régie de police de Memphrémagog (RPM).

«Le plaignant s'est rangé en bordure de la rue et le suspect a de nouveau foncé dans la porte du conducteur. Ensuite le suspect est sorti de son véhicule, a ouvert la portière de la victime pour le rouer de coups de poing», dit-il.

«Il a ensuite pris une grosse roche et l'aurait lancée à travers la lunette arrière. Une deuxième roche, qui était destinée à la victime, a fracassé la vitre du côté conducteur. »

La victime a pu trouver refuge dans une maison du secteur, alors que le suspect prenait la fuite, ajoute M. Tear.

Le fuyard a été arrêté par les agents du Service de police de Sherbrooke. Il a été par la suite remis aux enquêteurs de la RPM.

L'homme de 29 ans, de Sherbrooke, doit faire face à des accusations de conduite dangereuse avec accident matériel, de délit de fuite, d'agression armée, d'avoir proféré des menaces, de méfait sur véhicule et de voies de fait causant des lésions.

«La victime a été transportée à l'hôpital de Magog puis transférée au CHUS pour soigner des blessures au visage», note Paul Tear.

«L'origine de cette agression pourrait être un triangle amoureux. »

Sans permission

Par ailleurs, vendredi, une dame de Magog a composé le 9-1-1 quand un homme est entré chez elle sans permission. Cet homme avait un interdit de contact avec elle. Le suspect de 34 ans de Magog s'est livré de lui-même peu après au poste de police, affirme M. Tear.

Il doit être accusé de bris de probation et d'introduction par effraction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer