Trafique de cocaïne : 14 mois de prison pour le chauffeur

Même s'il n'a servi que de chauffeur à une trafiquante de cocaïne alléguée,... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même s'il n'a servi que de chauffeur à une trafiquante de cocaïne alléguée, Alain Chicoine devra passer quelques mois derrière les barreaux.

Chicoine a plaidé coupable à des accusations de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic et de trafic de cocaïne.

Détenu depuis octobre 2015, le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec a crédité 190 jours de détention provisoire à l'accusé.

Son avocate Me Caroline Monette et la procureure aux poursuites criminelles Me Nathalie Robidoux ont présenté au juge une suggestion commune de 14 mois de détention. Peine à laquelle les journées de détention provisoire ont été retranchées.

Dans son plaidoyer de culpabilité, Alain Chicoine a expliqué le fonctionnement du réseau de revendeurs de cocaïne et de crack qui opérait à Magog et Sherbrooke.

Alain Chicoine sera d'ailleurs appelé à témoigner au procès de Manon Lafrance, qui subira son procès mercredi au palais de justice de Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer