Laboratoire de méthamphétamine: les deux suspects restent détenus

Les deux individus arrêtés en marge de la perquisition réalisée à Coaticook,... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les deux individus arrêtés en marge de la perquisition réalisée à Coaticook, jeudi, dans un laboratoire de production de méthamphétamines passeront la fin de semaine derrière les barreaux.

Kevin Martin-Turcotte, 28 ans, et Rémi Fontaine, 34 ans, ont été accusés vendredi au palais de justice de Sherbrooke de divers chefs d'accusation liés à la production de stupéfiants.

Une accusation de production de méthamphétamine, passible d'une peine minimale de deux ans d'emprisonnement, a été portée contre les deux accusés. La possession d'une presse à comprimés et la possession de méthamphétamine et de cannabis dans le but d'en faire le trafic ont aussi été déposées contre eux devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec.

Martin-Turcotte devra aussi se défendre d'une accusation de possession d'arme prohibée, soit un poing américain.

La procureure aux poursuites criminelles Me Marie-André Ayotte s'est opposée à la remise en liberté des deux accusés.

Leur avocat Me Christian Raymond a reporté le dossier au 21 mars pour fixer le moment de l'enquête sur remise en liberté.

La Sûreté du Québec a dressé le bilan de cette perquisition effectuée par le bureau d'enquête régionale de la SQ, le service des enquêtes sur les crimes majeurs, l'escouade régionale mixte ainsi que les policiers de la MRC de Coaticook.

Sur la rue d'Ottawa, les policiers ont trouvé 14 500 comprimés de méthamphétamine, plus de 190 grammes de poudre pouvant servir à la production des comprimés, l'équipement servant à la production de même que 470 grammes de cannabis.

Au domicile de l'autre accusé, 500 grammes de cannabis ont été saisis. L'opération s'est aussi déroulée dans un véhicule de même que dans un entrepôt de Compton.

C'est une enquête de plusieurs mois entamée à la suite d'une information reçue du public qui a mené au démantèlement du laboratoire de production de méthamphétamine.

Cette enquête a été menée en vertu de Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer