Une femme de 68 ans arrêtée pour la vente de méthamphétamine

Les policiers de Magog ont procédé à une perquisition sur la rue Saint-Patrice... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les policiers de Magog ont procédé à une perquisition sur la rue Saint-Patrice Est jeudi. Le mandat visait une femme de 68 ans.

Selon l'enquête menée depuis l'été dernier, la suspecte vendait de la méthamphétamine en comprimés, annonce la Régie de police de Memphrémagog (RPM).

«La dame était connue des policiers pour avoir été condamnée en 2007 pour une histoire de stupéfiant. La perquisition a permis de saisir 571 comprimés, une liste de clients et 250 cigarettes de contrebande», indique Sylvain Guay, porte-parole de la RPM. 

«Selon l'enquête, la dame vendait déjà avec son fils en 2015 avant que ce dernier soit arrêté avec sa conjointe une première fois en novembre. On avait alors saisi plus de 900 comprimés. Et une deuxième fois, en décembre. Ils sont demeurés détenus.»

Les deux suspects ont par la suite plaidé coupable aux accusations de possession et de trafic de stupéfiants et sont incarcérés depuis, ajoute M. Guay. «La mère a continué la vente seule à partir de son appartement jusqu'à jeudi», dit-il.

Elle doit faire face à des accusations de possession et possession dans le but de trafic de méthamphétamine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer