Deux résidences cambriolées par jour depuis le début du mois

Une moyenne de deux résidences par jour est la cible de voleurs depuis le début... (Photo fournie par le SPS)

Agrandir

Photo fournie par le SPS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une moyenne de deux résidences par jour est la cible de voleurs depuis le début du mois de mars à Sherbrooke.

Martin Carrier... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Martin Carrier

Archives La Tribune

Le Service de police de Sherbrooke souligne ce nombre d'introductions par effraction important dans un but préventif. Le SPS recense 36 événements d'introduction par effraction depuis le début du mois de mars.

«Les citoyens doivent porter attention à ce qui se passe dans leur quartier. Il ne faut pas hésiter à nous signaler les comportements suspects. Une petite information d'un véhicule inhabituel dans la cour d'un voisin peut être la bougie d'allumage qui nous permet de résoudre ce type de crime», explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Le SPS souligne que ces vols dans les résidents surviennent tant de jour, de soir et de nuit, mais majoritairement en fin de journée ou en soirée pour les cas rapportés dernièrement.

«Nous demandons aux résidants de suivre les conseils de sécurité de base. Il faut s'assurer de bien verrouiller les portes et les fenêtres, porter une attention particulière aux fenêtres à glissoire en y plaçant notamment des bâtons pour en empêcher le glissement ou en installant un grillage d'acier à l'intérieur de la résidence. La nuit, un éclairage adéquat peut être aidant», explique le porte-parole du SPS.

«Il est aussi recommandé de créer une apparence d'occupation en utilisant une minuterie pour allumer lampes et radio.»


Le SPS demande d'éviter de laisser de l'argent ou bijou dans la résidence et de buriner les objets de valeur en inscrivant votre numéro de permis de conduire.

«Ne laissez pas vos clefs de voiture à la vue. Il est aussi recommandé de créer une apparence d'occupation en utilisant une minuterie pour allumer lampes et radio, selon vos habitudes de vie», indique le porte-parole du SPS.

Le SPS rappelle que le programme « Surveillance de quartier » est un moyen pour venir en aide au SPS et contrer les introductions par effraction.

En 2014, il y a eu 524 plaintes d'introduction par effraction dans les résidences de Sherbrooke, alors que ce nombre était de 587 en 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer