Les procédures s'étirent encore dans le dossier de Michée Roy

Les procédures continuent de s'étirer dans le dossier de Michée Roy de Richmond... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les procédures continuent de s'étirer dans le dossier de Michée Roy de Richmond accusé de l'homicide involontaire de son enfant de 69 jours.

Le décès de l'enfant est survenu dans la nuit 6 au 7 juin 2015. Michée Roy est détenu depuis plus d'un an dans cette affaire.

L'enfant qui se trouvait dans un état neurovégétatif depuis les tristes événements survenus le 1er janvier dernier a succombé vraisemblablement des conséquences de ces gestes en juin dernier.

Comme lors des deux comparutions précédentes, une conférence téléphonique avec l'avocat de Roy, Me Félix-Antoine Doyon, a précédé son passage devant le tribunal.

La procureure aux poursuites cirminelles Me Marie-Line Ducharme s'est engagée à faire parvenir rapidement les élémente de preuve à la défense qui n'ont pas été trasmis lors des deux changements d'avocat de la défense.

Le dossier a été reporté au 19 mai prochain pour permettre une conférence de gestion en vue du procès.

L'accusé possède de nombreux antécédents judiciaires, ayant été condamné à 59 reprises depuis 1998.

La peine maximale pour un homicide involontaire est la prison à perpétuité. Étant donné qu'aucune arme à feu n'est impliquée, aucune peine minimale ne s'applique.

La mère de l'enfant, qui se trouvait d'un côté de la salle d'audience, de même que son oncle et son grand-père, de l'autre côté, étaient présents au palais de justice de Sherbrooke pour assister à la suite des procédures judiciaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer