Un conducteur surpris avec un couteau artisanal à son bord

Les policiers de Magog ont eu affaire à un conducteur qui n'aurait pas dû être... (Archives Le Droit)

Agrandir

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les policiers de Magog ont eu affaire à un conducteur qui n'aurait pas dû être au volant pour bien des raisons. L'affaire est d'autant plus louche qu'il avait avec lui une arme pour le moins intimidante.

Vers minuit vendredi matin, des agents de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) ont intercepté un homme de St-Hippolyte au volant de son véhicule sur la rue Principale Ouest à Magog. 

«Le véhicule avait une plaque impayée et, en raison d'une conversation, il a été possible d'apprendre que le véhicule n'était pas assuré», raconte Sylvain Guay, lieutenant de gendarmerie à la RPM.

«De plus le conducteur avait sur le siège du passager un couteau artisanal avec une lame de sept pouces de long tranchant des deux côtés.»

Pour ces raisons, le véhicule a été remorqué et des billets d'infractions remis pour un total de 1101$ pour la plaque non valide, les assurances impayées et le fameux couteau.

Ce n'était pas tout. Comme il ne pouvait avoir accès à son véhicule, le suspect âgé de 25 ans a demandé aux policiers de le conduire chez sa mère qui habite non loin du lieu de l'interception, ajoute M. Guay.

«Les policiers ont expliqué à l'homme qu'il devait être fouillé avant de prendre place dans la l'autopatrouille, même pour rendre un simple service, et ce, par mesure de sécurité pour tous», dit-il.

«L'homme a déclaré spontanément qu'il avait deux grammes de marijuana en sa possession. Il a été arrêté pour la possession de marijuana et libéré par voie de sommation.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer