Incendie sur Marquette: les trois suspects ont été libérés

Les trois suspects arrêtés à la suite de l'incendie survenu jeudi matin sur le... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les trois suspects arrêtés à la suite de l'incendie survenu jeudi matin sur le plateau Marquette ont été libérés, mais devront se présenter en cour prochainement.

Des accusations d'incendie criminel et de production de cannabis pourraient être déposées contre eux, affirme Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS).

«Les trois hommes ont été remis en liberté, mais ils devront comparaître le 7 avril prochain pour répondre d'accusations.»

«Les expertises faites sur place, les informations recueillies de témoins et les déclarations des suspects nous ont permis d'ajouter le chef de production d'huile de cannabis dans le dossier.»

Rappelons que l'incendie a lourdement endommagé l'édifice abritant le restaurant l'Empreinte situé au 425 de la rue Marquette au centre-ville de Sherbrooke.

L'incendie a pris naissance dans un logement situé au deuxième étage du bâtiment. Le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) a été appelé sur place vers 6 h 30 jeudi matin.

Par la suite dans la journée de jeudi, les trois hommes ont été arrêtés par le SPS.

Les pompiers ont mis environ 90 minutes pour maîtriser l'incendie. Une vingtaine de pompiers ont répondu à une deuxième alarme lors de cette intervention.

Vendredi matin, des policiers et des pompiers étaient de retour sur place pour compléter l'examen de la scène de l'incendie.

La transformation de cannabis, familièrement appelée «soupe au pot», pourrait donc être à l'origine de l'incendie. Sherbrooke avait connu il y a quelques années une vague de ce type d'incendies causés par la manipulation de produits chimiques chauffés à haute intensité.

«Il y a longtemps qu'on n'en avait pas eu, effectivement, dit M. Carrier. Peut-être que les gens ont compris que la recette est dangereuse.»

«Heureusement, sur la rue Marquette, il n'y pas eu de blessé, mais aujourd'hui, plusieurs en payent le prix : les propriétaires de l'immeuble et du commerce en subissent les conséquences.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer