Deux braquages de domicile devant la Cour

Les accusés de deux affaires de braquage de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les accusés de deux affaires de braquage de domicile survenues à l'automne 2015 à Sherbrooke subissaient leur enquête préliminaire au palais de justice de Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les accusés de deux affaires de braquage de domicile survenues à l'automne 2015 à Sherbrooke subissaient leur enquête préliminaire au palais de justice de Sherbrooke.

Luis Alex Arboleda Solis et Edwin Efren Arboleda, qui sont détenus depuis le 12 octobre 2015, et un troisième individu arrêté dans cette affaire, Mauricio Viveros-Solis, ont assisté à l'audition de la preuve qui a été présentée devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec.

Les trois accusés ne contestaient pas leur citation à procès pour cette affaire d'introduction par effraction survenue vers 1 h 10 le 12 octobre 2015 dans le logement du 1060 rue du Fédéral à Sherbrooke pour cambrioler la résidence d'un jeune couple.

L'homme, âgé de 19 ans, et sa conjointe de 17 ans auraient été tabassés par les trois suspects avant que l'un d'entre eux n'entaille le bras du jeune homme à l'aide d'un couteau.

Le dossier des trois accusés a été reporté au 16 mars prochain.

Toujours devant la juge Hélène Fabi, Benjamin Poulin subissait aussi son enquête préliminaire pour une affaire de braquage de domicile survenu en septembre dernier sur la rue Kennedy Sud.

Des accusations d'introduction par effraction dans le but de commettre une agression armée, dont un braquage de domicile, de même qu'une accusation de voies de fait graves mettant la vie de la victime en danger ont été portées contre Benjamin Poulin conjointement avec André Gauthier et Nathan Pellerin. Les événements qui leur sont reprochés seraient survenus le 6 septembre dernier.

Les trois individus seraient débarqués au domicile d'une connaissance de 34 ans pour le frapper à plusieurs reprises à l'aide d'un bâton de golf brisé.

Ils l'ont frappé au bras notamment. La victime a subi de graves blessures, perdant environ trois litres de sang.

Seule la victime de cette affaire a été appelée à témoigner lors de l'enquête préliminaire.

C'est Poulin qui tenait vraisemblablement le bâton de golf dans cette affaire dont l'origine serait reliée à une dette d'argent.

Les trois accusés ont été cités à leur procès. La cause a été reportée au 30 mars prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer