Un homme passé à tabac sur une propriété isolée

Mercredi soir, un homme a été passé à...

Agrandir

Mercredi soir, un homme a été passé à tabac sur une propriété isolée du 12e rang à Saint-Germain, près de Drummondville.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SAINT-GERMAIN-DE-GRANTHAM) Un homme d'une cinquantaine d'années a été sauvagement agressé au cours de la soirée de mercredi, devant une construction abandonnée située au 227 12e Rang, à Saint-Germain-de-Grantham, près de Drummondville.

La victime aurait été appelée à cet endroit dans le cadre de travaux de rénovation. À son arrivée sur les lieux, il s'est fait surprendre par un agresseur qui l'a frappé à maintes reprises à l'aide d'une barre de fer. Malgré ses ecchymoses et fractures multiples, l'homme a été en mesure de se rendre à sa résidence et de transmettre à sa conjointe l'information nécessaire pour qu'elle puisse communiquer avec les autorités.

À leur arrivée, les ambulanciers ont trouvé un homme ensanglanté qui présentait de nombreuses lacérations et blessures aux bras, aux jambes et au visage, ainsi que des fractures. Des témoins ont affirmé ne pas avoir souvent vu un homme aussi mal en point après avoir été roué de coups.

La victime a été transportée au centre hospitalier Sainte-Croix de Drummondville où elle a été reçue par l'équipe de traumatologie. Les policiers de la Sûreté du Québec ont ouvert une enquête et des policiers ont passé une partie de la soirée à étudier le terrain où a eu lieu l'agression.

Au moment d'écrire ces lignes, on ne craignait pas pour la vie de la victime malgré la sévérité des blessures. Pour le moment, les enquêteurs traitent ce dossier comme un vol qualifié, l'homme ayant été dépouillé d'une certaine somme d'argent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer