Disparition de Simon Gagner: les proches gardent espoir

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Cinq jours après avoir signalé sa disparition, les proches de Simon Gagner de Sherbrooke n'ont pas perdu espoir de le retrouver vivant.

Son père, Pierre Gagner, lance un cri du coeur à son fils qui n'a pas été revu depuis le 30 janvier dernier.

«Simon, n'aie pas peur. Nous sommes là pour toi. Nous ne sommes pas là pour te nuire. On veut juste t'aider», soutient M. Gagner.

Le père de Simon Gagner sentait son fils perturbé dans la semaine qui a précédé sa disparition.

«On sentait qu'il y avait quelque chose, mais sans savoir nécessairement ce qu'il avait. Pas au point qu'il pourrait commettre un geste. Le jour où on va retrouver Simon, c'est certain qu'il va avoir besoin de soins médicaux. Nous espérons toujours le retrouver vivant, mais les chances sont minimes s'il se trouve dehors. S'il a fait du pouce et qu'il a été hébergé, tout est possible», croit Pierre Gagner.

Selon lui, Simon se trouve en mode de se cacher. 

«Il a peur de tous les gens, que ce soit les policiers, moi, vous; il a peur de tout le monde. Il ne semble pas avoir grand-chose à faire sauf de faire des battues et de trouver des pistes pour le trouver», explique le père de Simon Gagner.

«Nous n'abandonnerons pas les recherches», assure la soeur de Simon, Marie-Pierre Gagner.

«Nous avons effectué des patrouilles de nuit le long des routes où la voiture de Simon a été retrouvée.»


Même si la Sûreté du Québec évalue au jour de jour la suite la poursuite du déploiement pour retrouver l'homme de 30 ans, la famille a reçu des offres de nombreuses personnes pour les aider.

«Nous avons effectué des patrouilles de nuit le long des routes où la voiture de Simon a été retrouvée», explique Pierre Gagner.

Les proches de Simon Gagner ont créé une page Facebook «Recherche Simon Gagner» pour contribuer à sa façon aux recherches pendant que les policiers ratissent le secteur où le véhicule a été retrouvé.

«Pour ceux et celles qui ont du temps aujourd'hui, juste de vérifier dans votre garage, cabanon ou grange etc... Et de se promener dans les alentours d'Ayer's Cliff, Coaticook et tous ses villages environnants pourrait nous donner un grand service pour le moment... Simon doit être retrouvé le plus vite possible», demandent les proches sur la page Facebook.

Les recherches de la Sûreté du Québec et de la Régie de police Memphrémagog se sont poursuivies mercredi dans le secteur du chemin Bunker Hill à Sainte-Catherine-de-Hatley pour retrouver Simon Gagner.

«Nous avons reçu des témoignages de personnes qui disent l'avoir aperçu dans ce secteur», explique la porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, Aurélie Guindon.

Simon Gagner a été vu pour la dernière fois en soirée sur la rue Capelton, dans le Canton de Hatley, le 30 janvier. Son véhicule a été retrouvé à proximité de la route 141 à Sainte-Catherine de Hatley. Son cellulaire a été trouvé dans le secteur de l'autoroute 55.

Une vingtaine de policiers de la SQ et de la Régie de police Memphrémagog ont encore ratissé à pied le secteur où des témoins mentionnent avec aperçu Simon Gagner.

«Il peut se trouver n'importe où. Le maître-chien a fait de recherches», mentionne la porte-parole de la SQ.

Selon l'avis de recherche, Simon Gagner portait un jeans, une chemise bleue et des espadrilles noirs. Il mesure 1,73 mètre (5 pieds et 8 pouces) et pèse 73 kilos (160 livres). Ses cheveux et ses yeux sont bruns.

Toute personne qui détiendrait des informations pouvant aider à retrouver cette personne est priée de communiquer avec la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer