Un nouvel avocat pour Michée Roy

Un troisième avocat vient d'arriver au dossier de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Un troisième avocat vient d'arriver au dossier de Michée Roy accusé d'homicide involontaire coupable de son bébé de 69 jours.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un troisième avocat vient d'arriver au dossier de Michée Roy accusé d'homicide involontaire coupable de son bébé de 69 jours. Son nouvel avocat de la région de Québec, Me Félix-Antoine Doyon a comparu mardi par conférence téléphonique au palais de justice de Sherbrooke.

L'accusé Michée Roy... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

L'accusé Michée Roy

Archives, La Tribune

Me Doyon a expliqué au juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec qu'il s'était entretenu avec la procureure aux poursuites criminelles au dossier Me Marie-Line Ducharme.

« Je dois d'abord prendre connaissance de la preuve qui m'a été remise par la conjointe de mon client. Après l'analyse de la preuve, je serai en mesure de déterminer si je veux tenir une conférence préparatoire avant le procès », a expliqué Me Doyon.

Détenu depuis près d'un an, Michée Roy de Richmond est accusé de l'homicide involontaire coupable de son enfant.

Michée Roy a changé d'avocat après avoir été cité à son procès pour l'une des plus graves accusations du Code criminel où il aurait secoué à mort son bébé de 69 jours.

Le décès de l'enfant est survenu dans la nuit 6 au 7 juin 2015.

L'enfant qui se trouvait dans un état neurovégétatif depuis les tristes événements survenus le 1er janvier dernier a succombé vraisemblablement des conséquences de ces gestes en juin dernier.

L'accusé possède de nombreux antécédents judiciaires, ayant été condamné à 59 reprises depuis 1998.

La peine maximale pour un homicide involontaire est la prison à perpétuité. Étant donné qu'aucune arme à feu n'est impliquée, aucune peine minimale ne s'applique.

La mère de l'enfant, qui se trouvait d'un côté de la salle d'audience, de même que son oncle et son grand-père, de l'autre côté, étaient présents au palais de justice de Sherbrooke pour assister à la suite des procédures judiciaires.

« Ce que je trouve le plus dur, c'est que cette affaire a déchiré la famille. Ma fille ne nous parle plus », constate Pierre Paquin, le grand-père de la petite victime.

Ce dernier espère que le dossier progressera normalement maintenant que l'accusé a trouvé un nouvel avocat.

« Les deux premiers avocats se sont désistés, mais au moins il demeure en prison en attendant la suite des procédures. Il essaye de se faire oublier en attendant son procès. La couronne fait un très bon travail dans le dossier, ce sont les changements d'avocat de la défense qui retardent le procès. J'en ai fait longtemps des cauchemars à la suite du décès de mon petit-fils. », indique M. Paquin.

« C'est certain que je vais être présent à chaque étape des procédures. Maintenant qu'ils ont toute la preuve, j'espère que ça va procéder rapidement », ajoute son fils, André Paquin.

Le dossier de Michée Roy a été remis au 8 mars prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer