Sa maison brûle pendant les funérailles de son père

On dit que le malheur ne frappe jamais seul et Jean-Pierre Vézina en a été... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(SAINT-LOUIS-DE-BLANDFORD) On dit que le malheur ne frappe jamais seul et Jean-Pierre Vézina en a été témoin ce week-end. Alors qu'il était à célébrer les funérailles de son père, il a appris que sa résidence de Saint-Louis-de-Blandford, près de Victoriaville, était la proie des flammes.

C'est un passant qui a alerté les pompiers de la Régie incentraide de Saint-Louis-de-Blandford et Saint-Rosaire après avoir remarqué la présence de fumée émanant du bâtiment. Il était un peu passé midi, samedi.

À leur arrivée à proximité de la maison de style canadien construite en bordure de la route 162, les sapeurs ont rapidement constaté que le feu faisait rage au premier étage. Les flammes ont ensuite consumé le mur à proximité de la cheminée et atteint l'étage supérieur, puis l'entretoit, rendant l'extinction des flammes beaucoup plus laborieuse.

Comprenant l'ampleur de la situation, les pompiers ont fait appel à leurs collègues de Victoriaville afin de faciliter l'approvisionnement en eau. Des combattants de Daveluyville et de Princeville sont également intervenus afin de maîtriser les éléments. Au total, ils ont été une quarantaine à coopérer dans le cadre d'un effort qui aura duré une dizaine d'heures.

Malgré la rapidité de l'intervention, les pompiers n'ont pas été en mesure de préserver l'intégrité de la résidence familiale, celle-ci étant une perte totale. Ils ont été en mesure de sauver quelques biens du brasier, dont un véhicule tout-terrain et ont pu protéger un garage situé à proximité.

Le brasier aurait été provoqué par un mauvais fonctionnement de la cheminée. Des spécialistes étaient encore sur place au cours de la journée de dimanche  afin de vérifier l'hypothèse.

L'incident a provoqué la fermeture de la route 162 pendant plusieurs heures, forçant les automobilistes à faire un détour par le village de Saint-Louis-de-Blandford.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer