Un feu de cuisson force l'évacuation d'un immeuble

Un feu de cuisson dans un logement du... (Spectre, Jessica Garneau)

Agrandir

Un feu de cuisson dans un logement du 2018 de la rue des Grands-Monts a entraîné l'évacuation des locataires jeudi.

Spectre, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un feu de cuisson dans un logement du 2018 de la rue des Grands-Monts dans le secteur Ascot à Sherbrooke a entraîné l'évacuation des locataires jeudi.

Il était environ 12 h 40 lorsque l'alarme incendie a retenti dans l'immeuble.

« La fumée a rapidement envahi l'immeuble. Il y en avait sur trois étages. Les locataires ont évacué rapidement les lieux. Personne n'a été incommodé», explique le chef aux opérations du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS), Alexandre Groleau.

Arrivés premiers sur les lieux, les agents du Service de police de Sherbrooke ont avisé leurs confrères du SPIS de l'importante présence de fumée.

« Nous avons rapidement déclenché une deuxième alarme par mesure préventive afin d'évacuer les lieux », mentionne le chef aux opérations du SPIS.

Cet incendie a causé pour environ 10 000 $ de dommages. Ils ont été limités au logement du deuxième étage où les flammes ont pris naissance.

Les locataires ont pu réintégrer le sous-sol de l'immeuble environ 30 minutes après l'évacuation. Certains ont attendu dehors, alors que certains avaient trouvé refuge dans leur véhicule ou dans les immeubles voisins.

« Nous avons effectué toutes les vérifications pour permettre la réintégration rapide des locataires », mentionne Alexandre Groleau du SPIS.

Un incendie sans témoin dans le parc du Mont-Orford

On imagine difficilement qu'un bâtiment situé non loin d'habitations puisse brûler sans que personne ne s'en aperçoive. Voilà pourtant ce qui semble s'être produit dans le parc national du Mont-Orford ces derniers jours.

Vendredi dernier, une personne habitant à proximité du parc du Mont-Orford a contacté le personnel de l'aire protégée pour l'informer qu'un bâtiment de service, dans le secteur Fraser, avait été incendié. Cette personne a constaté l'état de l'immeuble à l'occasion d'une balade en forêt.

« L'incendie a eu lieu sans qu'on s'en rende compte, révèle la directrice du parc du Mont-Orford, Brigitte Marchand. Selon les informations obtenues, aucun voisin n'a vu les flammes. Il est même tombé de la neige entre le moment de l'incendie et notre première visite sur place dans les jours suivants. Je n'en reviens pas. »

Le bâtiment abritait des toilettes, une petite boutique, un comptoir d'accueil, un casse-croûte, une grande salle multifonctionnelle ainsi qu'un local pour les sauveteurs de la plage voisine. On le nommait le pavillon des nageurs.

Puisqu'il a été jugé « perte totale », l'immeuble a rapidement été démoli. Les travaux de démolition se sont terminés tard mercredi. La valeur du bâtiment n'a pas été dévoilée, mais il est facile de croire qu'elle dépassait aisément les 100 000 $.

« C'était un de nos bâtiments les plus récents, indique Brigitte Marchand. Il était encore beau et on planifiait l'améliorer. On voulait regarder comment faire ça durant l'hiver. »

À court terme, le pavillon des nageurs sera reconstruit. Une roulotte contenant des toilettes sera déménagée dans le secteur Fraser. L'équipe du parc tentera aussi de trouver une solution à la perte du casse-croûte qui se trouvait à l'intérieur. Avec Jean-François Gagnon

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer