Deux multirécidivistes de l'alcool au volant en prison

Deux multirécidivistes de l'alcool au volant ont pris... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Deux multirécidivistes de l'alcool au volant ont pris mardi le chemin de la détention à Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Deux multirécidivistes de l'alcool au volant ont pris mardi le chemin de la détention à Sherbrooke.

Intercepté pour une cinquième fois pour alcool au volant, Clément Deland, de Mansonville, passera les six prochains mois en prison.

L'individu de 54 ans avait été arrêté le 1er avril 2015 par les agents de la Régie de police Memphrémagog. Soumis à l'alcootest, Deland a enregistré un taux de 193 mg par 100 ml de sang, soit plus de deux fois la limite permise par la loi.

Son avocat Me Patrick Fréchette et la procureure aux poursuites criminelles Me Tian Meng ont présenté une suggestion commune de six mois de détention au juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec. Une interdiction de conduite pour cinq ans a été imposée à Deland à sa sortie de prison.

Clément Deland a déjà été condamné en 1980, 1997, et avait été condamné à 60 jours de prison en 2000 pour deux récidives de conduite avec les capacités affaiblies.

Jean-Yves Bureau, de Sherbrooke, est un autre individu qui n'a pas compris qu'il ne faut pas mélanger alcool et volant.

L'individu de 74 ans a été condamné pour une sixième fois pour conduite avec un taux d'alcoolémie supérieur à la limite permise. Jean-Yves Bureau a été condamné pour cette infraction en 1984, deux fois en 1988, 1991 et 1997.

C'est le 20 mars 2013 que Jean-Yves Bureau a été arrêté pour conduite en état d'ébriété sur la rue Alexandre à Sherbrooke. Il a enregistré un taux de 143 mg d'alcool par 100 ml de sang.

Parce que son état de santé est précaire, le juge Chapdelaine a condamné le multirécidiviste à une peine de détention de quatre mois de prison avec une interdiction de conduite pour dix ans.

C'est Me Tian Meng pour le ministère public et Me Christian Raymond qui ont fait cette suggestion commune au juge.

« Vous êtes chanceux que les avocats aient tenu compte de votre état de santé. Pour un dossier comme le vôtre, la peine tourne autour de huit à neuf mois de prison. Mais étant donné que chaque cas est particulier et que la suggestion n'est pas déraisonnable, je vais l'accepter », a indiqué le juge Chapedelaine avant de rendre sentence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer