Carambolage sur la 20: une dame est décédée

Une femme de 50 ans, résidente de Warwick dans les Bois-Francs, a perdu la vie... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Saint-Hélène-de-Bagot) Une femme de 50 ans, résidente de Warwick dans les Bois-Francs, a perdu la vie dans un carambolage survenu sur l'autoroute 20 ouest, tôt lundi matin, à la hauteur de Saint-Eugène-de-Grantham, à une vingtaine de kilomètres de Drummondville.

Le méga accident est survenu vers 9h30. Selon les premières constatations, il aurait été provoqué par le conducteur qui aurait perdu la maîtrise de son véhicule utilitaire sport à cause de la chaussée très glissante. Le véhicule lourd qui le suivait n'a pas été en mesure de freiner et a percuté un muret, bloquant ainsi une partie des voies rapides.

Une série d'impacts s'en sont suivis. À un certain moment, la principale victime a heurté de plein fouet un véhicule lourd immobilisé et a été blessée grièvement. On a dû utiliser les pinces de désincarcération pour extirper la dame de son tombeau d'acier. On a confirmé son décès plus tard au cours de la journée.

Quelques instants plus tard, un camion-remorque a carrément grimpé sur un autre véhicule déjà incarcéré dans un poids lourd, causant d'importants dommages. Le conducteur a dû être transporté au centre hospitalier de Saint-Hyacinthe. Quatre autres personnes ont été blessées au cours de ce spectaculaire derby de démolition. On ne craindrait pas pour leur vie. On a répertorié une dizaine de véhicules impliqués directement dans le carambolage et une dizaine d'autres qui ont dû quitter la route afin d'éviter un impact.

 

Selon un témoin de la scène, la configuration légèrement surélevée du viaduc et de la route à cet endroit pourrait expliquer en partie l'hécatombe. Elle n'aurait pas permis aux conducteurs de bien voir ce qui venait de se jouer de l'autre côté de la butte. Si on ajoute au mélange une visibilité rendue difficile par la neige et le vent, ainsi qu'une surface glacée par endroits, on obtient un cocktail propice à ce type d'événement.

L'accident a nécessité la fermeture de l'autoroute 20 en direction ouest pendant une bonne partie de la journée. Les spécialistes en reconstitution d'accidents de la Sûreté du Québec ont été dépêchés afin de faire la lumière sur les causes exactes de l'incident.

La neige rend la conduite périlleuse

La neige tombée en Estrie lundi matin a rendu la conduite périlleuse à certains endroits.

Vers 8h, les policiers de la Régie de police de Memphrémagog ont reçu un appel concernant une sortie de route sur la rue Principale Est, près de la limite de Sainte-Catherine-de-Hatley.

Le conducteur seul, un homme de 38 ans de Sherbrooke avait perdu le contrôle de son véhicule à son entrée dans la ville de Magog et son véhicule s'est retrouvé sur le toit.

Le conducteur a réussi à sortir seul de son véhicule mais souffrait de douleurs au cou et aux jambes. Il a été conduit à l'hôpital par ambulance.

Les autres corps policiers de la région signalent quelques accidents, mais sans gravité.

- Avec Claude Plante

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer