Accident de motoneige à Saint-Bruno : la qualité de la signalisation remise en question

L'accident aurait été imputable, entre autres, à un... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'accident aurait été imputable, entre autres, à un effet de trompe-l'oeil, lequel aurait laissé croire aux motoneigistes que le sentier suivait une ligne droite alors qu'un virage abrupt en pente descendante connectait les deux tronçons.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) Grièvement blessé lors d'un accident de motoneige survenu mercredi dernier à Saint-Bruno dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Comptonois Danny Dion aurait donné quelques signes d'espoir à entourage.

Danny Dion... (Photo Facebook) - image 1.0

Agrandir

Danny Dion

Photo Facebook

Selon une source sûre, le jeune père de famille de 28 ans a ouvert les yeux et bougé les mains, mais les médecins continuent d'évaluer son état de santé en le maintenant en grande partie dans un coma artificiel. En raison de la gravité de ses blessures, Danny Dion a été transféré au CSSS de Chicoutimi, tandis que Mathieu Thériault est toujours aux soins intensifs au CSSS de Lac-Saint-Jean-Est, hôpital Alma. Ce dernier a subi de multiples fractures, notamment au bassin, aux côtes et à la clavicule, mais on ne craint pas pour sa vie.

Une zone dangereuse

L'accident aurait été imputable, entre autres, à un effet de trompe-l'oeil, lequel aurait laissé croire aux motoneigistes que le sentier suivait une ligne droite alors qu'un virage abrupt en pente descendante connectait les deux tronçons. « On apprend à conduire la motoneige en regardant au loin et les seuls points de référence étaient des piquets placés avant et après la courbe alors que tout le reste est blanc. »

Bien que des pancartes étaient effectivement présentes aux abords du sentier, on s'interroge à savoir si la signalisation était adéquate à cet endroit. Aux dires de résidents locaux, le creux au bas de la pente se remplit de neige en saison régulière et le sentier se poursuit alors en ligne droite sans qu'il soit nécessaire de le contourner, ce qui pourrait expliquer que la signalisation ne fasse pas état d'une zone à risque.

Ainsi, après avoir réussi de justesse à négocier la courbe, le premier motoneigiste aurait laissé derrière lui une rafale de neige qui aurait alors nui à la visibilité de Danny Dion, lequel était suivi de Mathieu Thériault. Danny Dion tentait toujours de reprendre le contrôle de sa motoneige au moment où Mathieu Thériault a été éjecté de la sienne. Sa motoneige a alors effectué plusieurs tonneaux avant de percuter son compagnon dans une suite imprévisible de circonstances. Le quatrième motoneigiste suivant loin derrière, il est arrivé sur les lieux alors que les deux victimes étaient déjà au sol.

Quant à savoir si la vitesse était en cause, selon la même source il était impossible d'atteindre une vitesse excessive à cet endroit. « Elle était sans doute trop rapide pour cette section du sentier, mais elle respectait les limites permises par la loi. »

Soulignons que les quatre motoneigistes possédaient une solide expérience, Danny Dion étant réputé pour être l'un des meilleurs pilotes de la région.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer