Bébé laissé sur une cuisinière: le dossier remis au procureur

Un pas a été franchi vers le dépôt d'accusations criminelles contre la mère la... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Un pas a été franchi vers le dépôt d'accusations criminelles contre la mère la petite Fanny et de son conjoint relativement aux graves brûlures subies par le bébé âgé de 5 mois à peine, lors de l'incendie de son siège de type coquille.

La petite Fanny... - image 1.0

Agrandir

La petite Fanny

L'événement est survenu le 7 janvier en soirée.

La Sûreté du Québec a effectivement annoncé, lundi, qu'elle avait transmis les informations amassées dans le cadre de son enquête au directeur des poursuites criminelles et pénales et qu'il sera de son ressort d'établir s'il y a lieu de déposer officiellement des accusations contre le couple.

Ceci signifie que certaines des informations recueillies par les policiers suggèrent la responsabilité criminelle d'un des deux ou des deux parents. On aurait possiblement affaire à un cas de négligence criminelle. Le procureur qui sera saisi du dossier aura la tâche de déterminer si les informations qui lui ont été transmises sont suffisamment pertinentes pour convaincre un juge ou un juré de la culpabilité des accusés.

Ce dernier pourrait prendre des semaines, voire des mois, avant de rendre une décision. Pendant ce temps, les policiers de la Sûreté du Québec poursuivent leur enquête relativement à cette affaire.

 

Résumé des faits

La petite Fanny a été gravement brûlée peu avant 20 h, le 7 janvier, dans l'incendie de son siège d'auto de type coquille, placé par inadvertance sur une cuisinière en marche. L'incident a eu lieu dans un appartement d'un immeuble de la rue Arel à Victoriaville.

Selon des voisins, c'est le conjoint de la mère de l'enfant qui aurait placé l'enfant sur la cuisinière, un geste qu'il posait couramment lorsqu'il rentrait à la maison. Il se serait ensuite absenté quelques instants afin de préparer le biberon de la petite Fanny et de griller une cigarette. Il n'avait toutefois pas remarqué qu'il avait actionné la cuisinière par inadvertance.

Ce sont les cris du bébé qui ont alerté la mère et son ami de coeur. Dans un élan de panique, des voisins sont intervenus et ont aidé à éteindre les flammes et à extirper la petite fille de 5 mois de son siège embrasé. La mère aurait averti son ami à plusieurs reprises de ne pas placer la coquille à cet endroit.

Au cours de la manoeuvre de sauvetage du bébé, il a été blessé grièvement aux mains et aux avant-bras. Il aurait également inhalé beaucoup de fumée, ce qui aurait endommagé ses poumons.

Il a été conduit à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska pour y être soigné, puis a été transféré à l'Unité des grands brûlés de Montréal.

La bambine est hors de danger, mais les prochains mois risquent toutefois d'être particulièrement difficiles pour la jeune victime qui devra composer avec de graves blessures. Elle a été confiée aux bons soins des spécialistes de l'hôpital Sainte-Justine de Montréal.

S'ils considèrent qu'il s'agit là d'un accident, la mère et son copain sont rongés par les remords depuis les événements. Ils conviennent qu'il s'agit d'une mauvaise idée de placer le siège sur la cuisinière.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer