Le bâtonnier d'Arthabaska accusé au criminel

Le bâtonnier du Barreau d'Arthabaska, Me Guy Boisvert, revient en cour mardi... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le bâtonnier du Barreau d'Arthabaska, Me Guy Boisvert, revient en cour mardi pour faire face à des accusations pour conduite avec les capacités affaiblies. Il a été arrêté à Laval, l'été dernier, à sa sortie du palais de justice. Ironiquement, il venait de défendre un client accusé des mêmes chefs.

Ce sont des policiers présents au palais qui auraient remarqué que le criminaliste présentait des symptômes de capacité affaiblie. Ces derniers l'ont cueilli alors qu'il quittait les lieux. Il a comparu le 7 octobre et a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité.

Malgré la situation, les membres du Conseil de section du Barreau ont choisi de maintenir leur bâtonnier en poste. Ils ont motivé leur choix en clamant le principe fondamental de présomption d'innocence, d'autant plus que leur représentant se dit non coupable des faits reprochés.

Le Barreau d'Arthabaska affirme avoir rencontré le principal intéressé afin d'en apprendre un peu plus sur la situation. Il suivra tout de même avec beaucoup d'attention les procédures judiciaires et reverra sa décision une fois que le tribunal aura statué sur cette affaire.

Le Barreau d'Arthabaska regroupe 242 membres des districts judiciaires d'Arthabaska, de Drummond et de Thetford Mines.

Selon ce qu'il a été permis d'apprendre, Me Boisvert, qui est l'un des criminalistes les plus présents au palais de justice de Victoriaville, a été intercepté avec un taux d'alcoolémie deux fois plus élevé que ce que permet la loi. Son dossier doit revenir devant le tribunal mardi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer