Stéphane Boutin réfléchit à son dossier

Stéphane Boutin a été intercepté au début avril... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Stéphane Boutin a été intercepté au début avril dernier après avoir tenté d'importer 77 kilos de cocaïne au pays.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Accusé d'avoir importé 77 kilos de cocaïne, Stéphane Boutin prendra la période des Fêtes pour déterminer s'il renonce à son enquête préliminaire.

Boutin a été intercepté au début avril dernier après avoir tenté d'importer une importante quantité de cocaïne au pays.

L'individu de 47 ans de Coaticook est accusé de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic et d'avoir tenté d'importer illégalement de la cocaïne au Canada.

L'avocate qui a repris le dossier Me Caroline Monette a reçu l'ensemble de la preuve au dossier de la part de l'ancien avocat de la défense, mardi dernier.

« Mon client souhaite réfléchir concernant la tenue ou non de l'enquête préliminaire. De mon côté, je continue les discussions avec la poursuite de façon à trouver un règlement pour l'ensemble du dossier », explique l'avocate de la défense.

Stéphane Boutin est détenu depuis son arrestation le 6 avril dernier après une vérification de routine de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) au poste douanier d'East Hereford.

Stéphane Boutin aurait dissimulé la cocaïne à travers des produits de l'érable à l'arrière de sa camionnette. Après décompte par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la quantité de cocaïne saisie s'élève à environ 77 kilos, évaluée à environ 120 000 $ du kilo sur le marché illicite.

Le dossier a été remis au 14 janvier 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer