Langlois-Quirion a l'intention de plaider coupable à des chefs d'accusation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Accusé relativement à la mort de deux jeunes adultes lors d'un accident de la route survenu le 17 septembre à Warwick, Jonathan Langlois-Quirion n'est pas près de respirer l'air frais. Il a renoncé, vendredi, à son enquête sur remise en liberté et a été condamné à demeurer derrière les barreaux jusqu'à la fin des procédures judiciaires.

Cette décision laisse présager que l'individu de 25 ans a l'intention de plaider coupable à certains des 12 chefs d'accusation qui pèsent contre lui. Rappelons qu'il a été inculpé pour conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies causant la mort de Nicolas Verville et d'Antoine Guillemette Hamel, de conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions à une troisième victime.

Le Tingwickois a également été accusé de possession de stupéfiants et de bris de probation.

Rappelons que le conducteur tentait d'effectuer le dépassement illégal d'une file de quatre véhicules lorsqu'il est entré en collision frontale avec une petite voiture s'amenant en sens inverse. Ses occupants sont morts sur le coup.

Cette collision est survenue vers 22h15 sur la route 116 à moins d'un kilomètre de l'intersection avec la rue Saint-Louis, dans une zone de 90 km/h. Le dépassement est survenu à un endroit où une ligne double est bien visible sur la chaussée.

Le dossier de Langlois-Quirion a été remis pour la forme au 14 décembre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer