Méfaits sur la  statue de Sylvie Daigle: peu d'indice pour le moment

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) poursuit son enquête afin de retrouver... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Service de police de Sherbrooke (SPS) poursuit son enquête afin de retrouver le ou les auteurs de l'acte de vandalisme commis sur la statue rendant hommage à la grande Olympienne Sylvie Daigle.

Le corps de police détient bien peu d'indice pour le moment.

«L'enquête se poursuit. Nous avons des vérifications à faire dans ce dossier», se limite à dire Samuel Giguère, porte-parole du SPS.

C'est un employé de la Ville de Sherbrooke qui a constaté le méfait mardi matin et qui a alerté les autorités.

On ne sait pas quand au juste le geste a été commis.

Rappelons que le dessus de la tête de la statue, un bras et une partie d'une jambe ont disparu.

Le SPS ne fait pas de lien pour le moment avec d'autres actes de vandalisme commis sur des abribus dans la nuit de jeudi à vendredi dernier.

Dans les deux cas, il a fallu avoir recours à un outil pour commettre le méfait, souligne M. Ducharme. «Ça prend comme une masse ou un marteau. Dans les deux cas, ça ne se fait pas à coups de pied», dit-il.

«Ça reste des méfaits commis sur des biens publics.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer