Érik Schoolcraft plaide coupable à la conduite avec les facultés affaiblies par la drogue

Érik Schoolcraft de Sherbrooke a réglé le dernier... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Érik Schoolcraft de Sherbrooke a réglé le dernier dossier qui lui restait devant le tribunal, soit une accusation de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Érik Schoolcraft de Sherbrooke a réglé le dernier dossier qui lui restait devant le tribunal, soit une accusation de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue.

L'individu de 21 ans avait été impliqué dans une poursuite policière entre Sherbrooke et Drummondville le 21 mars 2015.

En avril dernier, l'individu de Sherbrooke a reconnu de nombreuses accusations, dont conduite dangereuse et délit de fuite.

La poursuite policière s'est déroulée alors que Schoolcraft a pris la fuite après que les policiers du Service de police de Sherbrooke ont tenté de l'arrêter. La Sûreté du Québec est intervenue sur l'autoroute 55. Les policiers ont mis un tapis à clous, et après avoir roulé dessus, le véhicule a pris la sortie 122 à Drummondville.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Andy Drouin a demandé au tribunal qu'un rapport présentenciel soit déposé dans le dossier de l'accusé. C'est Me Jessyka Duval de l'aide juridique qui assume la défense d'Érik Schoolcraft.

Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec entendra les observations sur la peine dans ce dossier le 18 février 2016.

Érik Schoolcraft a entrepris une thérapie pour traiter sa dépendance aux stupéfiants.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer