Une peine plus clémente en raison de ses efforts de réhabilitation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les efforts de réhabilitation et de réinsertion d'un individu de 50 ans de Sherbrooke lui ont permis d'obtenir une certaine clémence du tribunal après deux épisodes de violence gratuite.

Le 13 février 2014, l'individu s'est fait justice lui-même en réglant ses comptes à coups de bâton de baseball avec un individu qui avait invectivé sa conjointe atteinte d'un cancer.

Après avoir frappé l'individu à coups de bâton de baseball, l'accusé a causé pour environ 500 $ de dommages à son véhicule.

En novembre 2014, dans un autre excès de colère, l'accusé a menacé un autre employé dans le cadre d'un conflit syndical.

L'accusé est resté détenu cinq jours à la suite de son arrestation. Il a été remis en liberté sous condition.

Cette détention a eu l'effet d'un coup de fouet.

Il a entrepris une réhabilitation qualifiée d'exceptionnelle.

Il a recommencé à prendre sa médication pour une dépression et a entrepris un suivi hebdomadaire avec une neuropsychologue.

« Il a travaillé sur lui-même pour trouver une façon de gérer sa colère. Il est père de deux enfants de quatre et huit ans. Il présente beaucoup de regrets », a expliqué au tribunal l'avocate de la défense Me Caroline Monette.

L'accusé a essuyé ses larmes durant le récit de sa réhabilitation.

« L'accusé a fait un cheminement spectaculaire en effectuant un suivi toutes les semaines. Il a fait un travail important, alors nous avons cherché une peine pour palier à la détention qui aurait pu être imposée », a expliqué la procureure aux poursuites criminelles Me Isabelle Dorion.

Les deux avocates ont présenté une suggestion commune d'une probation de deux ans.

L'accusé devra verser 500 $ à celui dont le véhicule a été endommagé à coup de bâton de baseball, devra effectuer 80 heures de travaux communautaires et verser 500 $ en don à la société canadienne du cancer.

En imposant la peine, le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec a invité l'accusé à poursuivre ses efforts de réhabilitation.

rene-charles.quirion@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer