Fuite en motoneige : Alex Bernier demeure en prison

Alex Bernier revenait mercredi devant le tribunal pour...

Agrandir

Alex Bernier revenait mercredi devant le tribunal pour une affaire de fuite des policiers survenue dans la nuit de samedi à dimanche.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Détenu depuis sa virée en motoneige la fin de semaine dernière, Alex Bernier demeurera en prison au moins jusqu'au 28 octobre.

Alex Bernier revenait mercredi devant le tribunal pour une affaire de fuite des policiers survenue dans la nuit de samedi à dimanche.

L'individu de 21 ans avait pris la motoneige neuve d'une connaissance pour se promener à Ascot Corner. Suivi par les policiers, il avait pris la fuite, mais avait été rattrapé par les policiers de la Sûreté du Québec.

Des accusations de fuite des policiers, conduite dangereuse, entrave aux policiers, conduite avec les capacités affaiblies et conduite pendant une interdiction pèsent contre lui.

Son avocat Me Joël Bourassa a reporté le dossier à la semaine prochaine pour l'enquête sur remise en liberté.

Bernier possède une feuille de route importante malgré son jeune âge.

En mai 2013, Alex Bernier a été condamné à deux ans moins un jour de prison.

Piétons happés

Il avait reconnu sa culpabilité à des accusations de conduite dangereuse causant des lésions et de délit de fuite causant des lésions dans la nuit du 5 au 6 avril 2012.

Deux jeunes piétons de 18 ans et 19 ans ont été happés par un véhicule alors qu'ils marchaient sur le trottoir de la rue King Est à la hauteur de la rue du Cégep. Les deux jeunes piétons happés dans cette affaire ont subi d'importantes blessures.

La camionnette rouge conduite par Bernier qui circulait vers l'ouest a dérapé et heurté les passants avec son rétroviseur. Le conducteur a immédiatement fui le site de l'accident, mais s'est finalement rendu au quartier général du Service de police de Sherbrooke (SPS) une douzaine d'heures plus tard.

En plus de ces faits, Bernier avait aussi reconnu une conduite avec les facultés affaiblies survenue après les événements de même que deux événements d'introduction par effraction dans des logements.

Une interdiction de conduire pour les quatre prochaines années avait été imposée à Alex Bernier.

Il possède aussi une autre cause devant les tribunaux.

C'est Me Régis Juneau-Drolet qui a autorisé les accusations les plus récentes contre Alex Bernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer