La policière Caroline Landry demande un arrêt des procédures

La policière du Service de police de Sherbrooke Caroline Landry demande un... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La policière du Service de police de Sherbrooke Caroline Landry demande un arrêt des procédures dans son dossier.

La femme de 38 ans a été citée à son procès en septembre dernier pour avoir omis de s'arrêter lors d'un accident le 1er mai 2014 sur la rue King Ouest.

Son avocat Me Alexandre Tardif a annoncé jeudi son intention de déposer une requête en arrêt des procédures.

«J'aurai besoin d'environ cinq heures pour plaider cette requête en abus des procédures. Le sort de cette requête aura un effet sur le dossier», a expliqué au tribunal l'avocat de la défense Me Alexandre Tardif.

Me Tardif doit déposer cette requête autour du 2 novembre.

La date d'audition devant un juge de l'extérieur de la région, étant donné que l'accusée est policière, sera fixée le 10 novembre prochain.

La procureure aux poursuites criminelles du bureau de Longueuil qui pilote le dossier Me Annie-Claude Chassé a mentionné que le procès, s'il se déroule, pourrait durer environ deux jours et nécessiterait l'assignation de 22 témoins.

Selon la trame factuelle, l'accusée serait entrée en collision avec un véhicule stationné, lui causant des dommages matériels. Elle aurait par la suite quitté les lieux. Les événements seraient survenus en pleine nuit devant le commerce Serrurerie Multi-Clés, situé au 1374 de la rue King Ouest.

C'est la direction des normes professionnelles de la Sûreté du Québec qui a mené cette enquête à la suite de cet événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer