Procès SharQc: les nouvelles preuves liées au meurtre de Sylvain Reed

Des Hells Angels du chapitre de Sherbrooke qui... (Photo La Presse)

Agrandir

Des Hells Angels du chapitre de Sherbrooke qui subissaient leur procès à la suite de l'opération SharQc ont été libérés du centre penitencier Bordeaux, vendredi dernier.

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La « tierce personne » vraisemblablement impliquée dans le meurtre de Sylvain Reed en 1997 est un trafiquant de stupéfiants relié aux Hells Angels de Sherbrooke.

Le procès SharQc a avorté la semaine dernière à Montréal, suivant un jugement accueillant une requête en arrêt des procédures basé sur des lacunes dans la communication de la preuve.

Les frères Sylvain et François Vachon, Michel Vallières, Yvon Tanguay et Claude Berger ont été libérés de toutes les accusations de meurtre et de complot pour meurtres pour lesquelles ils subissaient leur procès devant jury au Centre judiciaire Gouin à Montréal.

Ces nouvelles preuves révélées le 21 septembre dernier sont à l'origine de la requête en arrêt des procédures qui a été accueillie la semaine dernière par le juge James Brunton de la Cour supérieure.

Dans la version originale de la preuve reposant sur le témoignage du témoin-collaborateur Sylvain Boulanger, « Sylvain Vachon, Gaétan David et Michel Vallières auraient tué Reed en l'étouffant » au domicile de Sylvain Vachon à Sherbrooke. Vallières aurait conduit un véhicule Blazer pour l'abandonner sur l'autoroute 55 à Sainte-Catherine-de-Hatley avec le corps de Sylvain Reed à l'intérieur.

Dans le résumé de preuve divulgué le 21 septembre dernier soit après le début du procès SharQc, la défense a appris qu'une nouvelle personne était impliquée dans le meurtre de Sylvain Reed en mars 1997.

Selon ces informations relatées par le juge Brunton dans le jugement en arrêt des procédures, le Hells Angels Gaétan David aurait commandé le meurtre de Sylvain Reed à ce nouvel individu. D'autres informations maintiennent que cet individu n'était pas présent lors du meurtre, mais qu'il prenait place dans le véhicule de fuite après le meurtre. Cette tierce personne possède un véhicule de type Blazer.

Une source codée a indiqué à deux policiers que c'est cet individu qui aurait tué Sylvain Reed, sous les ordres de Gaétan David.

« L'ensemble des informations démontre notamment "l'existence de plusieurs informations" "qu'il a existé une enquête" sur cette tierce personne concernant le meurtre de Sylvain Reed, ladite enquête n'ayant été divulguée aux requérants accusés que le 21 septembre 2015 », souligne le juge Brunton avant de conclure à un grave abus de procédures.

Les cinq accusés reliés au chapitre de Sherbrooke sont libres depuis vendredi dernier. Si Claude Berger avait été remis en liberté sous conditions, les quatre autres individus ont été libérés de la prison de Bordeaux à Montréal.

La libération de ces individus ne veut cependant pas dire que le repaire des Hells Angels de la rue Wellington Sud dans l'arrondissement de Lennoxville leur sera remis.

« Il n'y a aucune information nouvelle concernant les ordonnances de blocage. Elles sont maintenues. Relativement à la décision de la Cour supérieure, la situation demeure sous analyse. Il est trop tôt pour se prononcer concernant un possible appel », explique le porte-parole du directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Me Jean-Pascal Boucher.

La Ville de Sherbrooke n'a entrepris aucune procédure pour le non-paiement des taxes municipales depuis l'opération SharQc d'avril 2009. Le montant de taxes impayées atteint maintenant 29 851 $ en date du 31 décembre 2014.

Le Service de police de Sherbrooke ne commentera pas la libération des Hells Angels du chapitre de Sherbrooke tant que tous les recours des procédures judiciaires ne seront pas terminés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer