Poulin-Beaunoyer de retour devant la juge le 15 octobre

Après sa comparution mercredi, pour y être accusé... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Après sa comparution mercredi, pour y être accusé formellement d'homicide involontaire coupable sur un enfant de 20 mois, Dave Poulin-Beaunoyer s'est présenté pour une deuxième fois hier, menottes aux poings, devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec.

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Dave Poulin-Beaunoyer qui est accusé d'homicide involontaire coupable d'un enfant de 20 mois à Sherbrooke subira son enquête sur remise en liberté le 15 octobre.

Le décès du bambin a été constaté à son arrivée au CHUS le 26 septembre dernier vers 8 h 45. Mathieu Matteau a été transporté en ambulance à l'hôpital où son décès a été constaté.

Dave Poulin-Beaunoyer a été arrêté le 6 octobre en lien avec cette affaire.

L'avocat de la défense Me Benoit Gagnon de l'aide juridique a insisté pour que l'enquête sur remise en liberté de son client qui ne possède pas d'antécédent judiciaire se déroule le plus rapidement possible.

L'homme de 27 ans, qui a été arrêté mardi, s'est présenté pour une deuxième fois hier, menottes aux poings, devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec. Dave Poulin-Beaunoyer semblait encore abasourdi de se trouver devant le tribunal et affecté par les événements.

« Nous allons faire le nécessaire pour libérer une salle d'audience afin que votre enquête sur remise en liberté puisse procéder », a mentionné la juge Desgens.

La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre devait déposer au cours des prochains jours d'autres preuves à la défense, dont un rapport préliminaire d'autopsie.

Une autopsie a été pratiquée le 29 septembre pour établir les causes et circonstances du décès de l'enfant de 20 mois à son domicile de la rue Deschaillons, dans l'arrondissement Fleurimont de Sherbrooke.

La famille serre les rangs

L'accusé était encore appuyé par plusieurs proches hier au palais de justice de Sherbrooke.

Ceux-ci continuent de clamer son innocence.

Selon leur théorie, les deux parents et l'enfant auraient vomi à plusieurs reprises la semaine précédant le décès de ce dernier. Le samedi matin fatidique, l'enfant serait tombé tête première sur le plancher à partir du divan avant de faire des convulsions.

Selon les proches de Dave Poulin-Beaunoyer, l'enfant se cognait souvent ce qui pourrait expliquer les nombreuses ecchymoses découvertes sur le corps de l'enfant.

« Je vais tout donner pour qu'il puisse être défendu adéquatement. Ils semblent chercher un coupable pour la mort de l'enfant. Je suis convaincu que Dave n'est pas coupable », assure son beau-père Daniel Bélisle.

Les proches de l'accusé pensaient qu'il pourrait être remis en liberté ce vendredi.

« Nous prenons les procédures étape par étape. Nous étions cependant convaincus qu'il sortirait de prison aujourd'hui (hier). Il n'a jamais fait de mal à personne. Dave semble être brûlé ben raide. Je vois qu'il trouve ça difficile », estime M. Bélisle.

Partager

À lire aussi

  • Poulin-Beaunoyer patientera en prison

    Faits divers

    Poulin-Beaunoyer patientera en prison

    Dave Poulin-Beaunoyer, qui est accusé d'homicide involontaire coupable d'un enfant de 20 mois à Sherbrooke, passera encore quelques jours derrière... »

  • Dave Poulin-Beaunoyer reste détenu

    Faits divers

    Dave Poulin-Beaunoyer reste détenu

    Accusé de l'homicide involontaire coupable d'un enfant de 20 mois, Dave Poulin-Beaunoyer devra demeurer derrière les barreaux pour la durée des... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer