Bébé décédé: Dave Poulin Beaunoyer accusé d'homicide involontaire coupable

Dave Poulin Beaunoyer... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Dave Poulin Beaunoyer

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) C'est en pleurs que Dave Poulin-Beaunoyer a comparu mercredi à Sherbrooke pour l'homicide involontaire coupable de l'enfant de 20 mois de sa conjointe.

L'individu de 27 ans faisait non de la tête lorsqu'il a été amené mercredi devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec pour sa comparution relative à cette accusation passible d'une peine de détention à perpétuité à la suite du décès suspect du bébé le 26 septembre dernier.

Dave Poulin-Beaunoyer, qui ne possède pas d'antécédent judiciaire, ne semblait pas croire ce qui lui arrivait lors des quelques minutes qu'il a passées devant la juge Desgens. Il a regardé dans la salle d'audience vers ses proches venus le supporter avant de regagner le quartier cellulaire escorté par deux constables.

Poulin-Beaunoyer a passé plus de 28 heures avec les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec et en détention avant d'être amené devant le tribunal.

La mère de l'enfant a aussi été arrêtée par la SQ, mardi. Elle a été remise en liberté sous promesses de comparaître sous une accusation de voies de fait le 9 décembre.

Le tribunal a imposé un interdit de contact entre Dave Poulin-Beaunoyer et la mère de l'enfant.

«J'ai très peu de détail sur la preuve au dossier. Nous sommes début des procédures judiciaires.»


Le décès du bambin a été constaté à son arrivée au CHUS le 26 septembre dernier vers 8 h 45. Mathieu Matteau a été transporté en ambulance à l'hôpital où son décès a été constaté.

La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé.

Son avocat Me Benoit Gagnon a remis le dossier à vendredi prochain pour prendre connaissance du dossier. Il profitera de l'occasion pour fixer la date de l'enquête sur remise en liberté.

«J'ai très peu de détail sur la preuve au dossier. Nous sommes début des procédures judiciaires. Je constate que ses proches sont présents au palais de justice pour le supporter. J'ai tenu à souligner au tribunal que mon client a comparu après un délai plus long que le délai de 24 heures prévu par la loi», indique Me Gagnon.

Une autopsie a été pratiquée le 29 septembre dernier pour établir les causes et circonstances du décès de cet enfant de 20 mois à son domicile de la rue Deschaillons l'est de Sherbrooke. Ce n'est que mardi matin, soit dix jours après le décès que Dave Poulin-Beaunoyer a été arrêté.

Le décès du bambin a été constaté à son arrivée au CHUS le 26 septembre dernier vers 8 h 45. Mathieu Matteau a été transporté en ambulance à l'hôpital où son décès a été constaté.

La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé.

Son avocat Me Benoit Gagnon a remis le dossier à vendredi prochain pour prendre connaissance du dossier. Il profitera de l'occasion pour fixer la date de l'enquête sur remise en liberté.

«J'ai très peu de détail sur la preuve au dossier. Nous sommes début des procédures judiciaires. Je constate que ses proches sont présents au palais de justice pour le supporter. J'ai tenu à souligner au tribunal que mon client a comparu après un délai plus long que le délai de 24 heures prévu par la loi», indique Me Gagnon.

Une autopsie a été pratiquée le 29 septembre dernier pour établir les causes et circonstances du décès de cet enfant de 20 mois à son domicile de la rue Deschaillons l'est de Sherbrooke. Ce n'est que mardi matin, soit dix jours après le décès que Dave Poulin-Beaunoyer a été arrêté.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer