Décès chez Bernier Bois Franc: des méthodes dangereuses, dit la CSST

La CSST blâme l'entreprise Bernier Bois Franc, de Lambton, à la suite de... (Photo fournie par la CSST)

Agrandir

Photo fournie par la CSST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La CSST blâme l'entreprise Bernier Bois Franc, de Lambton, à la suite de l'accident de travail mortel qui a coûté la vie à un travailleur en avril dernier.

Le travailleur est décédé après avoir été entraîné et coincé sous un billot sur le convoyeur d'alimentation de l'écorceur de l'entreprise.

L'opérateur est monté sur le convoyeur en marche. La chaîne du convoyeur a fait pivoter le tourne-bille provoquant la chute de l'opérateur.

Ce dernier est resté bloqué puis à été entraîné sous le billot de bois.

C'est un mécanicien qui a trouvé l'opérateur, alors que le convoyeur était toujours en marche.

La CSST retient deux causes principales pour expliquer cet accident mortel.

La méthode pour débloquer le billot alors que le convoyeur était toujours en marche, qualifiée de dangereuse par la CSST, a été ciblée comme cause de cet accident de travail.

Le libre-accès à l'écorceur lorsqu'il est en marche est aussi identifié comme cause.

Un constat d'infraction à été émis à l'entreprise Bernier Bois France de Lambton pour avoir compromis sérieusement et directement la santé, la sécurité physique du travailleur.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer