Deux jeunes randonneurs s'égarent en montagne

Deux jeunes randonneurs se sont égarés, mardi soir, alors qu'ils étaient en... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Deux jeunes randonneurs se sont égarés, mardi soir, alors qu'ils étaient en promenade dans le mont Chapman.

La Sûreté du Québec (SQ) a été alertée par une résidente de Stoke vers 2h dans la nuit de mardi à mercredi. «Son fils et un ami, deux jeunes d'environ 20 ans, avaient quitté vers 17h et devaient revenir vers 20h, mais elle était toujours sans nouvelle d'eux», mentionne Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.

«Elle s'est rendue elle-même sur place pour constater que leur véhicule était toujours dans le stationnement près du sentier pour accéder à la montagne, mais elle n'a pas été en mesure d'établir de contact avec eux.»

Des policiers se sont déployés dans le secteur pour tenter de les localiser. «Des appels sonores ont été faits avec l'équipement des auto-patrouilles pour tenter d'indiquer aux jeunes où se situait le bas de la montagne puisque aucun contact n'a pu être établi avec eux», ajoute Mme Guindon.

«Des équipes d'unités de soutien de la Sûreté du Québec ont également été demandées afin d'organiser les recherches.»

C'est finalement vers 6h mercredi matin que les randonneurs sont sortis d'eux-mêmes du bois. Ils ont dit s'être fait prendre par la noirceur. Ils ont pu retrouver leur chemin à la levée du jour.

 

Haute saison

Avec l'arrivée de l'automne et de la haute saison des randonnées en montagne, la SQ conseille d'aviser au préalable un proche de la destination, de l'itinéraire ainsi que de l'heure prévue du retour.

De plus, il est suggéré de pratiquer l'activité de jour plutôt que la nuit, de demeurer dans les sentiers balisés, d'éviter de partir seul et de se munir d'une trousse de survie.

Une trousse de survie devrait contenir, entre autres, des articles de premiers soins, un couteau, une carte et une boussole (et/ou un GPS), des allumettes à l'épreuve de l'eau, une lampe de poche, un sifflet et une couverture.

«Lors de longues randonnées, emportez également des signaux lumineux et des aliments riches en calories, tels que du chocolat et des sachets d'aliments déshydratés», note la sergente Aurélie Guindon.

«Les gens doivent aussi prendre en considération qu'à certains endroits les réseaux de téléphonie mobile ne sont pas accessibles, donc qu'il ne faut pas uniquement se fier aux téléphones cellulaires en cas d'imprévu.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer