«Ce n'est pas un party pour les Hells», dit le proprio du Bar le Shelby

Le propriétaire du bar Le Shelby du chemin Saint-Roch Nord refuse d'être... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le propriétaire du bar Le Shelby du chemin Saint-Roch Nord refuse d'être associé aux motards criminels.

Selon Carl Lessard, il y a eu de l'enflure en ce qui concerne une activité prévue pour samedi et qui a pour but de souligner la saison de motocyclette.

«Nous avons tenu cette activité-là l'an dernier et tout avait été très bien. Ce n'est pas associé aux Hells Angels. Ce n'est pas un party pour eux», assure-t-il lors d'un entretien avec La Tribune.

«J'ai travaillé assez fort depuis cinq ans pour faire de ce bar quelque chose de bien, ce n'est pas vrai qu'on va changer le style de l'événement.»

Une invitation circule depuis quelques jours invitant les sympathisants des Hells Angels à se réunir samedi à Sherbrooke.

L'événement doit se déroulera dans ce bar du secteur Saint-Élie.

«Je suis désolé de ça et je ne suis pas à l'aise», ajoute M. Lessard, qui refuse d'être associé aux motards criminalisés. «C'est comme si quelqu'un avait décidé de changer le but du rassemblement.»

«L'an dernier, il y avait eu une randonnée dans la région de Sherbrooke et les participants sont revenus au bar. Tout avait bien été. Il y avait eu des motocyclistes venus entre amis simplement. C'est une activité ouverte à tout le monde.»

M. Lessard n'exclut pas l'idée d'annuler le rendez-vous. Il n'est pas question de cette fête sur les pages Facebook du bar Le Shelby.

Contacté à ce sujet, le Service de police de Sherbrooke n'a pas voulu faire de commentaire. Toutefois, ce type de rassemblement a l'habitude de se dérouler sous surveillance policière.

Il aurait lieu alors qu'on remarque une reprise des activités des motards au Québec, ceux-ci se faisant plus visibles un peu partout.

Ces dernières semaines, on a pu assister à des événements impliquant des motards à Sherbrooke. Depuis le début du printemps 2015, des membres de groupes de motards des Dark Souls, des Red Devils et de Deimo' s Crew, trois bandes qui revendiquent supporter les Hells Angels, ont été interceptés à Sherbrooke.

Le 6 mai, c'est un convoi composé de membres en règle des Hells Angels, d'un prospect ainsi que des gens associés aux Red Devils et aux Deimo' s Crew qui ont été interpellés sur la rue King Ouest. Certaines de ces personnes portent des artéfacts ou tatouages en lien avec le groupe de motards criminalisés, comme le tatouage du «un pour cent» de ceux qui revendiquent en faire partie.

Ailleurs au Québec, on remarque un regain de tension entre les motards criminels et les forces de l'ordre, rapportait récemment La Presse.

Tout le bruit autour de l'événement survient quelques heures avant le début du procès SharQc qui doit commencer lundi. Des membres du chapitre de Lennoxville doivent être dans le box des accusés. Claude Berger, Jacques Dumais, François Goupil, Émery Martin, Christian Ménard, Louis Ruel, Yvon Tanguay, les frères François et Sylvain Vachon, et Michel Vallières doivent subir leur procès. La durée prévue du procès est de 18 mois. Le procès devant jury des Hells Angels qui seraient associés au chapitre de Sherbrooke doit commencer lundi au Centre judiciaire Gouin à Montréal.

L'affiche de la fête de samedi invite à aider financièrement le club de motards : «Free all angels Sherbrooke», peut-on lire. «Fight for your rights! Support your local big red machine Sherbrooke», ajoute-t-on.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer