Il fait diversion et son ami prend le volant en boisson

Un jeune homme devra répondre de ses actes après avoir voulu faire diversion... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un jeune homme devra répondre de ses actes après avoir voulu faire diversion pour s'assurer qu'un de ses copains en état d'ébriété ne se fasse pas prendre par les policiers.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les policiers magogois sont intervenus dans le secteur du Cinéma de Magog, sur la rue Principale Ouest.

Vers 03h10, la Régie de police de Memphrémagog (RPM) avait reçu un appel du 9-1-1 concernant une bagarre entre individus avec des couteaux dans ce secteur.

«L'appelant disait être caché non loin dans une haie de cèdres et la conversation se termine ainsi, sans savoir si l'appelant était impliqué ou blessé dans cette affaire. À la suite de cet appel, tous les policiers de la RPM se sont dirigés vers ce lieu vu la nature de l'intervention», raconte le  lieutenant  Sylvain Guay.

«Sur place, les policiers ont vu des gens, mais personne se diriger vers eux pour leur signaler quoi que ce soit. Il n'y a aucune panique sur les lieux.»

On a procédé à une analyse par triangulation qui n'a pas permis de retrouver l'appelant, mais par laquelle ont a pu identifier le propriétaire et l'utilisateur du cellulaire ayant appelé le 9-1-1, ajoute M. Guay.

«L'enquête des policiers a permis de localiser la personne qui avait appelé le 9-1-1, un homme de 19 ans de Magog», dit-il.

«Ce dernier a informé les policiers qu'il avait communiqué avec le 9-1-1 pour les orienter vers cet endroit de la ville afin de permettre à un ami de quitter un bar du centre-ville avec les facultés affaiblies à bord de sa camionnette sans se faire arrêter.»L'enquête se poursuit, mentionne le lieutenant Guay. Quatre jeunes hommes 19 et 20 ans sont impliqués dans cette affaire. La preuve sera soumise au tribunal pour avoir commis un méfait public en faisant ouvrir une fausse enquête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer