«J'ai entendu des locataires crier»

Mathieu Roberge... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Mathieu Roberge

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) «J'ai entendu des locataires du bloc crier au secours sur les balcons!»

Un des voisins de l'immeuble incendié dans la nuit de mercredi à jeudi à Drummondville, Mathieu Roberge, a assisté à des scènes poignantes alors que le feu faisait son oeuvre.

Selon lui, des locataires à leur fenêtre appelaient à l'aide.

Une fumée noire et dense s'échappait du troisième étage de l'édifice, a-t-il déclaré à La Tribune, en serrant son petit chein dans ses bras.

Les pompiers ont sauvé des personnes des flammes, mais il leur a été difficile d'atteindre les étages supérieurs.

Il se dit chanceux

Un des locataires, Richard Dodelin, se dit chanceux d'avoir pu sortir vivant de l'immeuble. De son estimation, une quinzaine de personnes nt pu sortir du bâtiment comptant 36 logements.

Selon lui, des personnes n'ont pas pu sortir à temps.

C'est en cassant une fenêtre de son logement du deuxième étage qu'il a pu s'échapper du brasier.

- Avec Alexandre Faille 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer