Les policiers tombent encore par hasard sur une bonne quantité de drogue

Les policiers de Sherbrooke ont procédé à une autre saisie de drogue provoquée... (Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les policiers de Sherbrooke ont procédé à une autre saisie de drogue provoquée par des événements non prévus.

Lundi avant-midi, ils sont tombés par hasard sur une impressionnante quantité de ce qui pourrait être du liquide pouvant servir à produire de la drogue du viol, dans une résidence du chemin Duplessis.

Ce sont des patrouilleurs qui ont localisé une femme sur qui pesait un mandat d'arrestation. Lorsque les policiers se sont approchés d'elle, la suspecte de 31 ans s'est mise à crier, alertant son conjoint à l'intérieur.

«Il s'agissait du locataire des lieux. Les patrouilleurs avaient de bonnes raisons de croire que de la drogue pouvait se trouver à l'intérieur», mentionne Samuel Ducharme, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS).

«Un mandat de perquisition a été demandé.»

Les agents du SPS ont saisi 16 litres d'un liquide qui pourrait être du GHB et pas moins de 2800 comprimés de méthamphétamine. «Seize litres de ce type de drogue dans un même endroit, c'est beaucoup», convient M. Ducharme.

«Quand on sait que quelques millilitres de GHB suffisent pour droguer une femme. Ce n'était pas un laboratoire, mais certainement un important lieu de vente.»

L'homme de 33 ans, connu des policiers, doit faire face à des accusations de possession de drogue dans le but de trafic. Il était aussi en liberté sus condition en marge d'une cause en semblable matière, ajoute-t-il.

La femme, aussi connue des policiers, sera accusée de bris de condition de remise en liberté.

Rappelons qu'une attaque au poivre de Cayenne survenue dimanche au centre-ville de Sherbrooke a permis de saisir 1500 comprimés de méthamphétamine dans un logement de la rue Alexandre.

L'auteur de l'attaque n'a pas été arrêté.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer