Le corps du jeune homme repêché dans la St-François

Les plongeurs n'ont mis qu'une demi-heure pour retrouver... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Les plongeurs n'ont mis qu'une demi-heure pour retrouver le corps de Kevin Chenard enfoui dans la rivière Saint-François.

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Les plongeurs de la Sûreté du Québec n'ont mis qu'une petite demi-heure, mardi, pour retrouver le cadavre de Kevin Chenard, à quelques mètres seulement d'où il avait été aperçu pour la dernière fois. Cette découverte, pourtant attendue, a eu l'effet d'une bombe auprès des proches.

Kevin Picard-Chenard... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Kevin Picard-Chenard

Photo tirée de Facebook

Malgré la sévérité de la situation, les amis et membres de la famille du jeune homme de 22 ans gardaient un mince espoir de le retrouver vivant. Peut-être avait-il été en mesure de regagner un rivage et n'avait pu donner signe de vie, à bout de force.

Ces espoirs se sont volatilisés rapidement et la réalité a frappé le petit groupe de plein fouet un peu avant 11h, lorsqu'un des plongeurs a sifflé afin d'attirer l'attention de ses collègues. Il avait visiblement trouvé l'objet de la recherche.

Les policiers ont extirpé la dépouille de l'eau et la mère éplorée s'est approchée afin de l'identifier formellement.

Les proches présents ont alors pris un court instant afin de se recueillir autour de la victime, puis le corps a été transporté vers le laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale. Bien que cette mort ait toutes les caractéristiques du bête accident, le coroner Yvon Garneau a demandé à ce que l'on pratique une autopsie sur le cadavre afin de s'assurer qu'il n'ait pas été victime de violence dans les instants précédant le décès.

 

« La pire journée de ma vie »

Kevin Chenard laisse notamment dans le deuil sa mère Nicole Picard et son amie de coeur Kelly-Anne Canuel. Cette dernière a vécu des moments fort difficiles et ne sait pas comment elle arrivera à se remettre de ce drame.

« C'est la pire journée de ma vie, j'ai perdu l'amour de ma vie, la seule chose que je n'aurais jamais voulu perdre. C'était lui la personne qui prenait toujours soin de tout le monde sans rien demander en retour. Je voyais un avenir pour nous et maintenant je ne vois plus rien », a-t-elle dit.

« Je ne sais plus par où commencer, je t'aime à un point fou, j'aimerais me réveiller et réaliser que ce n'était qu'un mauvais rêve, j'aimerais lui dire un dernier je t'aime », a-t-elle ajouté.

Rappelons que le jeune homme s'était rendu au domaine Trent, à proximité du parc des Voltigeurs, lundi après-midi, afin de profiter du temps clément et afin d'y faire de la baignade. À un certain moment, lui et deux de ses amis ont décidé de rejoindre une île située à quelques centaines de mètres. Ils croyaient initialement que l'aventure se ferait sans risque vu la faible quantité d'eau à cet endroit.

À un certain moment, les deux premiers baigneurs se sont retournés pour s'apercevoir que leur ami n'était plus là. Ils ont rapidement communiqué avec les secours.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer