L'incendie de la rue Duvernay est considéré comme suspect

Tout indique que le feu qui a détruit un bâtiment  dans le nord de Sherbrooke... (La Tribune, Claude Plante)

Agrandir

La Tribune, Claude Plante

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Tout indique que le feu qui a détruit un bâtiment  dans le nord de Sherbrooke dimanche soir serait d'origine criminelle.

Le dossier a été transféré au Service de police de Sherbrooke (SPS), lundi matin, mentionne  Philippe Dubois, porte-parole du corps policier.

«C'est un bâtiment inhabité et il n'était pas relié au réseau électrique», dit-il.

«Il y a certainement une cause humaine derrière ce feu. Pour nous, à ce stade-ci, c'est un incendie suspect.»

Des inspecteurs du SPS et du Service des incendies de Sherbrooke ont été dépêchés sur place lundi matin.

Rappelons que le fulgurant incendie a complètement détruit ce bâtiment situé au coin des rues Duvernay et Gustave-Flaubert.

Il servait vraisemblablement de garage ou de remise.

Malgré la force des flammes, personne n'a subi de blessures heureusement.

Pour combattre les flammes, qui avaient déjà pris une avance considérable à leur arrivée, les pompiers ont dû déclencher une deuxième alerte.

Lundi matin, il ne restait que des murs encore debout. Un policier montait la garde devant les ruines lundi midi.

Nouvellement aménagée, la Gustave-Flaubert est le site d'un développement domiciliaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer