L'UPAC débarque dans les bureaux du Groupe SM

Les enquêteurs de l'UPAC étaient présents mercredi dans les bureaux du Groupe... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les enquêteurs de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) étaient présents mercredi dans les bureaux du Groupe SM de Sherbrooke.

Les enquêteurs de l'UPAC ont passé une partie de la journée dans les locaux de l'entreprise de génie de la rue Galt Ouest pour y effectuer une perquisition.

La porte-parole de l'UPAC Anne-Frédérick Laurence ne veut confirmer ni le lieu ni la raison de la visite des enquêteurs de l'UPAC à Sherbrooke. Cependant, la perquisition de Sherbrooke ainsi que celles réalisées à Montréal sont confirmées.

«Nous effectuons une perquisition pour aller chercher des éléments d'enquête. Nous ne parlons d'aucune arrestation. La preuve recueillie sera analysée par le directeur des poursuites criminelles et pénales. Ce sont des procureurs qui peuvent déterminer si des accusations doivent être portées», indique la porte-parole de l'UPAC.

Selon les informations de La Presse, la cascade de perquisitions UPAC menées depuis jeudi dernier concerne l'enquête sur les compteurs d'eau à Montréal. Cet important contrat de 355 millions attribué en 2007 à Génieau (consortium formé de Simard-Beaudry et Dessau) a été annulé deux ans plus tard parce qu'il était marqué par de nombreuses irrégularités soulevées notamment par le vérificateur général de Montréal.

La semaine dernière, les bureaux de la firme de génie BPR ont été perquisitionnés. Lundi, c'était au tour de l'entreprise Catania ainsi que la compagnie d'assurance Travelers Canada.

-Avec La Presse

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer