Séquestration et agression à Rock Forest: l'ado reste détenu

Un adolescent de 16 ans demeurera détenu au moins jusqu'au 2 juillet prochain... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un adolescent de 16 ans demeurera détenu au moins jusqu'au 2 juillet prochain parce qu'il aurait tenté de séquestrer et attacher une compagne de classe avec une chaîne vraisemblablement dans l'objectif de l'agresser sexuellement cette fin de semaine à Sherbrooke.

Me Marie-Ève Lanthier... (La Tribune, René-Charles Quirion) - image 1.0

Agrandir

Me Marie-Ève Lanthier

La Tribune, René-Charles Quirion

C'est un adolescent abattu et visiblement honteux des gestes qu'il aurait commis dans la nuit de samedi à dimanche qui s'est présenté devant la juge Marie-Pierre Jutras de la chambre de la jeunesse de la Cour du Québec pour sa comparution.

L'adolescent se serait introduit dans la résidence d'une adolescente de 15 ans alors qu'elle dormait. Le suspect masqué se serait jeté sur elle dans l'objectif de l'attacher avec une chaîne afin de l'agresser sexuellement.

Des accusations criminelles d'introduction par effraction dans le but d'y commettre un acte criminel, de séquestration, de possession d'arme dans un dessein dangereux et de possession d'arme dans le but de comettre une infraction criminelle ont été déposées contre l'individu.

La procureure aux poursuites criminelles Me Marie-Ève Lanthier s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé, dont la loi nous impose de taire l'identité.

 Me Mélissa Robert ... (La Tribune, René-Charles Quirion) - image 2.0

Agrandir

 Me Mélissa Robert 

La Tribune, René-Charles Quirion

Son avocate Me Mélissa Robert de l'aide juridique a enregistré des plaidoyers de non-culpabilité. Il reviendra devant le tribunal jeudi prochain pour son enquête sur remise en liberté.

Les parents de l'adolescent l'accompagnaient lors de sa comparution. L'adolescent a tenté d'éviter le regard de ses parents lorsqu'il les a aperçus dans la salle d'audience. Les yeux rougis, il a regardé au sol lors de sa première comparution à vie devant le tribunal.

La juge Jutras a imposé à l'accusé de ne pas entrer en contact avec la victime alléguée pour la durée des procédures.

L'individu a été arrêté par le Service de police de Sherbrooke quelques minutes après les événements allégués.

«L'individu a tenté d'attacher la jeune fille avec une chaîne, mais elle s'est débattue. L'adolescente a mordu le suspect. Ce dernier a pris la fuite en scooter. Nous avons réussi à le localiser dans le même secteur», mentionne le porte-parole du SPS.

L'enquête a permis de déterminer que le suspect allait à la même école que la victime alléguée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer