Un faux conseiller financier condamné à payer une amende de 630 000 $

Kader Hanahem qui se faisait passer pour un conseiller financier à Sherbrooke... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Kader Hanahem qui se faisait passer pour un conseiller financier à Sherbrooke sans en avoir les qualifications ni les compétences vient d'être condamné à payer une amende de 630 000 $.

La juge de paix magistrat en chambre pénale de la Cour du Québec Sylvie Desmeules a imposé des amendes de 90 000 $ pour cinq chefs d'accusation et 180 000 $ pour un sixième chef pour lesquels Kader Hanahem a été reconnu coupable pour s'être fait passer pour un conseiller financier sans être inscrit au tableau de l'Autorité des marchés financiers.

Kader Hanahem a fait perdre plus de 600 000 $ à trois investisseurs qui lui avaient confié des sommes d'argent entre août 2005 et février 2006, alors qu'il faisait affaire sous la raison sociale Groupe financier Orizon, la société 9073-1266 Québec inc.

Hanahem a porté en appel les décisions de culpabilité pénales rendues contre lui.

Hanahem avait fait souscrire à ses clients des actions de diverses compagnies, alors qu'il n'était pas autorisé à faire souscrire de tels placements en vertu de sa certification. Il a aussi utilisé la signature de l'un de ses clients afin de laisser croire que ce dernier donnait des ordres d'acheter des actions et avait donné à un représentant les ordres d'effectuer un retrait sur marge de 3000 $ dans le compte de deux clients sans que ceux-ci l'aient autorisé.

Kader Hanahem n'avait ni la certification ni la compétence reconnue d'avoir fait souscrire à ses clients des actions.

Un client a perdu dans cette affaire quelque 400 000 $ comme conséquence des fautes commises par Kader Hanahem, un autre 125 000 $ alors qu'un dernier a perdu 5000 $.

L'individu avait été radié en 2011 pour six ans par le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière.

Le comité de discipline avait souligné que ces clients n'ont pu être indemnisés par le Fonds d'indemnisation des services financiers de l'Autorité des marchés financiers (AMF), car leurs pertes résultent d'actes commis par Kader Hanahem qui ne possédait pas de certification.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer