MMA: le CP ne veut pas faire «dérailler» le plan d'arrangement

La Cour supérieure devra déterminer si le plan d'arrangement avec les... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

(SHERBROOKE) La Cour supérieure devra déterminer si le plan d'arrangement avec les créanciers de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) est juste et raisonnable.

Me Patrice Benoit... (Archives La Tribune, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Me Patrice Benoit

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Le juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure entend ce mercredi à Sherbrooke les arguments des parties qui doivent mener à la mise en place du Fonds d'indemnisation des victimes du 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic de plus de 430 millions $.

«Ici, vous avez plus de 25 contributeurs qui offrent une contribution juste et appropriée. Les créanciers l'ont dit à l'unanimité lors du vote que les contributions étaient justes et raisonnables», a souligné l'avocat de la MMA, Me Patrice Benoit.

Le Canadien Pacifique soulève sa dissension à l'approbation de ce plan d'arrangement avec les créanciers.

«Nous sommes au crépuscule du processus et à l'aube des dédommagements, mais par une manoeuvre procédurale CP tente de saborder le processus», a soulevé Me Benoit au juge.

L'avocat du CP a répliqué que l'objectif n'est pas de faire «dérailler» le plan d'indemnisation, mais de préserver ses droits pour la suite des poursuites engagées contre elle à la suite de la tragédie.

Le CP est la seule partie poursuivie à ne pas faire partie du plan soumis.

Le juge Dumas a annoncé qu'il rendrait la décision la plus rapide dans la mesure du possible, mais que ce ne serait vraisemblablement pas cette semaine.

Le convoi de 72 wagons-citernes de la MMA, laissé sans surveillance pour la nuit à Nantes, avait dévalé une légère pente sur 13 kilomètres puis déraillé en plein centre-ville de Lac-Mégantic, avant d'exploser et de prendre feu, le 6 juillet 2013. Une partie du centre-ville avait littéralement été rasée par l'explosion et les flammes, et le bilan s'élève à 47 morts.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer