Adolescents arrêtés près du Triolet : aucune accusation criminelle ne sera déposée

Un important dispositif policier avait été mis en... (Archives La Tribune)

Agrandir

Un important dispositif policier avait été mis en place sur le terrain de l'école du Triolet.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Aucune accusation criminelle ne sera déposée contre les adolescents arrêtés près de l'école secondaire du Triolet plus tôt cette semaine.

Celui qui a fait exploser les pièces pyrotechniques devra toutefois faire face à une accusation en vertu de la règlementation municipale et s'expose à une amende de 118 $, confirme Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke.

Les procureurs ont déterminé que les trois suspects, âgés de 16 ans, n'avaient aucune intention criminelle.

Lundi, une employée de la CSRS affirmait avoir aperçu sur le terrain de l'école trois jeunes avec une arme longue qui venaient de tirer un coup de feu. Le SPS a rapidement déployé une intervention pour tireur actif. Finalement, la détonation provenait de l'explosion d'une pièce pyrotechnique provoquée par les adolescents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer