Ventes de lidocaïne: son aveuglement volontaire le mène en prison

L'aveuglement volontaire d'un individu de 40 ans de Sherbrooke lui coûtera sa... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'aveuglement volontaire d'un individu de 40 ans de Sherbrooke lui coûtera sa liberté les samedis pour les 60 prochaines semaines.

Karl Roy a reconnu sa culpabilité à une accusation de trafic de cocaïne par la complicité. Locataire d'un espace pour faire du tatouage au commerce Le Soleil vert de la rue Alexandre en 2014, Roy a avoué avoir effectué des ventes de lidocaïne, une substance servant à «couper» la cocaïne.

Ce commerce était au coeur de l'opération policière «Momie» effectuée par l'Escouade régionale mixte. L'enquête tend à démontrer que les acteurs du réseau démantelé s'y rendaient pour y obtenir de la lidocaïne permettant de gonfler le volume des stupéfiants pour ensuite les séparer en petites quantités et ainsi les rendre propres à la vente.

C'est en vendant cette substance légale alors qu'il savait qu'elle servait à «couper» la cocaïne que Roy s'est rendu coupable de trafic de cocaïne. Son avocat Me Patrick Fréchette a précisé au tribunal que Karl Roy n'a jamais vendu de cocaïne. Ce sont des visites d'agents d'infiltration au commerce qui ont permis de relier l'accusé à cette opération de façon éloignée. Il n'a jamais tiré profit de la vente de lidocaïne.

«Je reconnais mes responsabilités et j'ai admis tout ce que je savais dans ce dossier», a précisé l'accusé au tribunal.

Karl Roy a quitté son local de tatouage de la rue Alexandre pour s'éloigner de ce milieu. Il s'est trouvé un autre emploi.

La juge Hélène Fabi de la Cour du Québec l'a condamné à une peine de 60 jours de prison discontinus, 100 heures de travaux communautaires et à une probation de deux ans.

Les principales têtes dirigeantes dans cette affaire ont réglé leurs dossiers rapidement à l'été 2014.

Pierre Raymond a été condamné à sept ans, alors que Michel Massé a écopé de 45 mois de détention pour trafic de cocaïne et de méthamphétamine.

Une dizaine de personnes ont été arrêtées dans ce réseau de trafiquants de stupéfiants qui était actif à Coaticook, Sherbrooke et Magog. Lors de l'opération «Momie», les policiers ont saisi des comprimés de méthamphétamine, du cannabis, de la cocaïne ainsi qu'une quantité d'argent.

Autre dossier

Le propriétaire du Soleil Vert Yannick Godbout, à ne pas confondre avec le propriétaire du magasin Éconosport, a remis son dossier au 26 août prochain. Son avocat Me Michel Dussault devrait y fixer la date de l'enquête préliminaire.

C'est la procureure aux poursuites criminelles du bureau de lutte au crime organisée (BLACO), Me Stéphanie Landry, qui représente le ministère public dans cette affaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer