Huit mois de prison pour possession de pornographie juvénile

Un individu de 34 ans de Sherbrooke a été condamné à huit mois de prison... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un individu de 34 ans de Sherbrooke a été condamné à huit mois de prison fermes, mardi, après avoir reconnu sa culpabilité à la possession de pornographie juvénile.

Bruno Choinière a reconnu la possession de matériel de pornographie juvénile entre le 1er janvier 2008 et le 23 octobre 2013 devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec. L'individu qui ne possède pas d'antécédent judiciaire.

Lors de la perquisition effectuée à son domicile, les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont découvert plus de 400 fichiers de pornographie juvénile.

Un arrêt conditionnel des procédures a été prononcé sur le chef d'accusation de production de pornographie juvénile étant donné la culpabilité sur le chef de possession.

Ce sont les services de signalement américains qui ont placé les enquêteurs de la SQ sur la piste de Bruno Choinière. Tout le matériel informatique saisi a été confisqué.

En plus de la peine de prison, l'avocat de défense Me Christian Raymond et la procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre ont demandé à la juge d'encadrer cette suggestion commune d'une probation d'une année.

Le nom de Bruno Choinière sera inscrit au registre des délinquants sexuels pour dix ans. Il ne pourra pas se rendre dans les parcs ou utiliser internet pour les cinq prochaines années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer