Guy Richard n'évitera pas la prison

Guy Richard... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Guy Richard

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Peu importe la décision du juge Erik Vanchestein, Guy Richard ira faire un tour derrière les barreaux pour avoir causé la mort du joggeur Pierrik Houle, le 21 décembre 2012, alors qu'il était au volant de son véhicule.

L'avocat de la défense Me Jasmin Laperle a effectivement suggéré au tribunal que son client purge une peine d'emprisonnement de 90 jours de façon discontinue (de week-end) pour son écart de conduite. Expliquant que Richard constitue un actif pour la société et que le risque de récidive est relativement faible, il a dit préféré le voir effectuer des heures de travaux communautaires.

Il a notamment proposé que son client soit condamné à verser un don de 3000$ à un organisme de charité, effectue 240 heures de travaux et soit assujetti à une probation serrée de trois ans. Guy Richard s'est également engagé à ne pas conduire un véhicule à moteur pour les quatre années suivant le verdict.

Reconnu coupable de délit de fuite causant la mort, Richard a profité de la tribune qui lui était offerte lors des représentations sur la peine, pour témoigner sa sympathie à la famille de la victime. Confiant avoir lui-même perdu un frère dans un accident de la route, il a dit regretter ce qui s'est produit lors de cette soirée fatidique.

La procureure de la Couronne Me Vicky Smith estime la peine de prison discontinue mésadaptée à l'implication de Guy Richard lors de ce drame. Selon elle, le fait de tuer une personne au volant de son véhicule et de ne pas s'arrêter pour lui prêter main-forte vaut une peine plus importante que celle d'un «vol dans un Wal-Mart».

Appuyant sa thèse du témoignage des parents du jeune Pierrik, Diane Allard et Yvon Houle, qui sont venus expliquer la douleur qu'ils ressentent quotidiennement depuis qu'on leur a enlevé leur fils, l'avocate a demandé à ce qu'on enferme l'accusé pour les deux prochaines années.

Rappelons que Guy Richard a été reconnu coupable de délit de fuite causant la mort, mais innocenté d'une accusation de conduite avec les capacités affaiblies causant la mort. Au moment de rendre son verdict, le juge Vanchestein avait établi que Richard avait fait preuve d'aveuglement volontaire, prétendant avoir frappé un bloc de glace, une thèse peu crédible. Il estime que l'accusé était en devoir de s'immobiliser pour vérifier ce qu'il venait de heurter.

Le juge rendra son verdict le 27 mai.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer