Huit chevaux en liberté sur l'autoroute (vidéo)

Lorsque les policiers ont repéré les chevaux, il... (Archives, La Presse)

Agrandir

Lorsque les policiers ont repéré les chevaux, il n'y avait pas trois, mais 8 bêtes qui se trouvaient sur la route 112 près de la sortie 115 de l'autoroute 10.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un épisode digne des plus grands westerns s'est déroulé sur l'autoroute 10 dans la nuit de mercredi à jeudi alors que huit chevaux se sont retrouvés sur la voie publique.

« Nous avons été très chanceux que tout se déroule sans accident », s'exclame le lieutenant Sylvain Guay de la Régie de police Memphrémagog. 

C'est l'appel d'un citoyen qui a vu trois chevaux en liberté passer devant chez lui qui a alerté les patrouilleurs du corps de police magogois. 

Lorsque les policiers ont repéré les chevaux, il n'y avait pas trois, mais huit bêtes qui se trouvaient sur la route 112 près de la sortie 115 de l'autoroute 10. 

« Les chevaux avaient réussi à briser la barrière de leur enclos à Orford puis à prendre la fuite », explique le lieutenant Sylvain Guay. 

Pourchassés par trois véhicules de la Régie de police Memphrémagog, un de la Sûreté du Québec et un véhicule de Transports Québec, les chevaux fuyaient sur l'autoroute 10 en direction de Sherbrooke. 

« Au fur et à mesure que les chevaux étaient récupérés, ils étaient attachés en bordure de la route. À un certain moment, ils ont traversé l'autoroute et galopaient en direction inverse de la circulation. Le moment était inquiétant parce qu'une collision avec un cheval ne pardonne pas. C'est l'équivalent d'une collision avec un orignal. Nous avons dû bloquer la circulation sur l'autoroute par mesure préventive », soutient le lieutenant Sylvain Guay. 

Il rappelle que dans les années 90, un automobiliste avait perdu la vie après une collision avec un cheval sur le chemin Roy. 

« Heureusement, la nuit dernière, nous avons réussi à rattraper tous les chevaux. Ils se sont rendus jusqu'à la sortie 121, soit la jonction des autoroutes 10 et 55. Certains chevaux sont sortis sur des chemins en bordure de l'autour et ont été rattrapés. Nous avions déployé presque tous nos effectifs sur cette affaire parce que ça devenait très dangereux », relate Sylvain Guay. 

Deux bons samaritains ont été réveillés en pleine nuit pour venir récupérer les chevaux avec leur remorque.

Cet événement pour le moins inusité qui a commencé vers 23 h 45 qui s'est terminé sans conséquence fâcheuse vers 2 h 15.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer